Vélo de route – comment reconnaître les différents types 

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Vélo de route – comment reconnaître les différents types ?

 

Nommé également vélo de course, un vélo de route est sans doute l’un des plus pratiques moyens de véhiculer, car il est idéal pour le sport comme pour la balade. Élaboré pour la vitesse et la performance sur route, il est parfait si vous souhaitez arpenter de longs kilomètres. C’est le modèle que les professionnels prennent généralement pour leur compétition d’endurance à l’exemple du « tour de France ». Si au début, elle n’était adoptée que par les sportifs de haut niveau, actuellement, cette bicyclette est fort appréciée par les particuliers. Du fait de sa légèreté, sa rapidité et sa résistance, les gens l’utilisent volontiers pour se déplacer et se promener. Et d’ailleurs, il existe différents types de vélos pour route. Chacun d’eux possède une caractéristique propre qui vous permet de les distinguer facilement.

 

Les Gravels

Les Gravels sont parfaits pour ceux qui veulent retrouver le plaisir de pédaler tout en faisant un exercice physique. Ils permettent une position plus relevée, mais aussi plus confortable que sur les autres vélos de route. Les Gravels ont été élaborés pour associer les routes et les chemins. Leur cadre est moins extrême, par contre, leurs pneus sont plus larges et plus épais pour assurer une meilleure stabilité.

Pour reconnaître rapidement un vélo de Gravel, visualisez ses roues. Elles sont généralement faites en aluminium ou en carbone. En plus, elles sont conçues pour accueillir des pneus de grande taille de 35 mm. Aussi, le tube supérieur est court, à la différence de la douille de direction. Celle-ci est globalement haute. Jetez également un coup d’œil à la fourche, car elle est souvent courbée afin de mieux amortir les chocs. Vous verrez aussi que les freins sont à disques et que les bases du vélo sont plus longues.

Les vélos de compétition

Comme son nom l’indique, le vélo de compétition est réservé exclusivement aux courses de haut niveau. Il met le coureur dans une position sportive, plongeante et allongée. Ce modèle-ci a été optimisé dans l’ensemble pour assurer une performance sans faille dans une rude compétition. Il présente une légèreté remarquable ainsi qu’une rapidité exceptionnelle. Ainsi, le sportif ne ressentira pas trop de fatigue durant tout le trajet. Ces vélos sont d’ailleurs très faciles à repérer sur le marché.

Généralement, la potence et le cintre sont positionnés un peu plus bas et le tube de direction est particulièrement court. Ceci favorise et offre une position aérodynamique. En même temps, les roues comme le cadre sont faites en carbone. La selle est fine, mais aussi très légère, tout en étant résistante. En principe, ce type de vélo coûte cher, car sa conception est hautement étudiée. Sa performance et son design doivent être constamment innovés.

 

Les cyclocross

Efficacité et stabilité sont les mots qui caractérisent au mieux les cyclocross. Trait d’union entre un VTT et une bicyclette classique, ces derniers répondent à de multiples usages, notamment pour les courses cyclo cross, le vélotaf et les entraînements sportifs. L’avantage, c’est que ce type de vélo accorde au cycliste une position agréablement confortable, mais aussi sportive. Comme les Gravel, ces modèles peuvent arpenter des terrains très variés : graviers, pelouses…

Favorables pour des parcours intenses, les vélos de cyclocross ressemblent quelque peu au modèle précédent. Ils ont la même apparence, à la différence juste que les cyclocross présentent une géométrie moins complexe. Les roues et les freins ont été aussi modifiés pour se conformer à une surface rigoureuse et grasse. Vous pouvez également connaître ce type de bicyclette sous son nom de XC.

 

Les vélos de triathlon

Ils sont également appelés les vélos contre la montre. La vitesse est donc la promesse qu’ils tiennent. Ici, l’objectif est de minimiser l’effort que doit fournir le cycliste durant son parcours. Tous les éléments qui peuvent l’alourdir sont enlevés. Les roues sont souvent en carbone, mais dans certains cas, elles sont lenticulaires ou conçues en bâton. Ces modèles-ci sont en quelques mots une version plus aérodynamique des vélos de route traditionnels.

Ce genre de bicyclette se caractérise par son guidon de triathlon. Ses angles sont très prononcés, tandis que la tige et le cintre sont positionnés en bas. L’ensemble donne ainsi plus d’aérodynamisme à l’engin. Aussi les jantes sont bien plus profondes que la normale, et elles n’ont pas autant de rayons que les roues ordinaires. Même les pédales sont typiques du triathlon. La selle est également fine et très légère.

Les vélos de cyclotourisme

Cette bicyclette a été pensée pour les besoins du voyageur. Elle permet de transporter des bagages et tout équipement de camping. Les traits caractéristiques de ce type de vélo sont sa fourche et son cadre qui sont munis des attaches afin de mieux accueillir le matériel du randonneur. Les freins sont aussi plus puissants, car ils sont généralement de type v-brake. Vous remarquerez également que les pneus sont plus larges, et l’empattement est plus long.

Ici, ni le poids ni la vitesse n’ont été optimisés. L’objectif des fabricants est de permettre au cycliste d’effectuer le plus de kilomètres possible à un rythme modéré pour apprécier davantage sa randonnée. Le confort, par contre, a été étudié de près. Cette bicyclette offre une position plus droite et moins exclusive. Et les bases et les haubans sont extrêmement souples.

 

Les hybrides

Savant mélange entre un VTT et un vélo endurance, les hybrides ont été conçus pour s’adapter à toutes les situations. Ils peuvent parcourir aussi bien sur le milieu urbain que sur les chemins de terre. Vous pouvez en faire usage pour vous déplacer à votre travail, faire de petites balades ou juste vous initier à la randonnée en montagne.

Les hybrides se démarquent des autres par sa taille. Leur guidon est droit, un peu comme pour celui d’une bicyclette de montagne, mais leur potence est bien plus relevée que cette dernière. Les roues sont grandes, et les pneus sont assez larges, soit de 28 mm. Ce qui leur permet de mieux amortir les chocs. Le vélo hybride est aussi léger et est élaboré pour assurer un minimum de rendement. La selle est confortable, et le pédalier est généralement compact.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...