Top 5 accessoires à avoir pour une sortie VTT ?

Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Les promenades en bicycle réservent autant de bonnes surprises que de mauvaises. Des fois, il nous arrive d’expérimenter de nouvelles traversées, telles les routes secondaires ou les pistes escarpées en forêts sous une météo peu commode. Dans tous les cas, les équipements qui nous accompagnent font certainement la différence.     

 

Pour une simple randonnée   

Le casque est l’équipement fondamental de tout cycliste qui se respecte. Non seulement il protège des chocs et des coups liés aux chutes, mais aussi, il préserve du soleil et offre de l’aérodynamisme au moment de la conduite. Voici notre liste des meilleurs produits.

En complément avec le casque, la lunette. Si le premier prévient contre les collisions, cette dernière quant à elle améliore la vision contre-jour et par la même occasion, réduit à néant les effets des éclaboussures passibles d’atteindre les yeux. D’ailleurs, les deux ensembles promettent un look vététiste confirmé.

En dehors de ceux-ci viennent ensuite les gants. Ils recouvrent le poignet ou tout au moins la paume de la main. L’essentiel est qu’ils procurent une meilleure prise du guidon et aussi une protection contre les frottements.

On a également les chaussures pour VTT. Celles-ci doivent être compatibles avec les pédales. Elles vous permettront de dévaler votre parcours en toute aisance. Dans le cas où le sentier est inaccessible, comme une montée trop imposante ou un passage trop glissant et que vous aurez à pousser le vélo voire le transporter entièrement ces auxiliaires restent salvateurs. C’est pourquoi il vous faut les bonnes paires adaptées.          

Et pour finir, il convient de s’hydrater constamment. L’eau est un élément capital pour l’organisme surtout quand on pratique le vélo. Même pour une randonnée de quelques heures, vous aurez besoin en tout temps d’une gourde bien remplie.  

Ces accessoires sont forts utiles pour quelques heures de route. Cependant, la donne est plus pointilleuse quand il s’agit d’un trajet d’une journée entière ou plus.    

 

 

Quand le périple dure

Plus la virée sera longue, plus le bagage à emporter s’impose. Pour les randonnées d’une journée, le sac de rangement et nécessaire. De la nourriture et du matériel doivent être présents. Bien que la gourde et quelques tablettes de biscuits suffisent pour vous ravitailler durant quelques heures de pédalage, un plat de résistance reste à prévoir quand la croisière va du matin jusqu’au soir. Il faut donc des aliments riches en lipides et en glucides tels des sardines, des cookies et des barres chocolatées. Ils feront à coup sûr le plein d’énergie.

Outre que les blessures physiques, vous devrez également penser aux dommages que peut subir votre vélo. Ainsi, intégrez dans votre sac des pièces de rechange comme une chambre à air qui intervient dans le cas d’une crevaison. N’oubliez pas non plus la poche à air et la pompe à air. Cet outil vous est grandement utile puisque, à part le fait de gonfler la chambre à air, il joue aussi un rôle dans le réglage de la pression des pneus. En effet, une route poussiéreuse glissante et les passages en graviers requièrent plus d’adhérence, d’où, des pneus à moitié pleins. Par contre, les roues bien remplies sont bien adaptées pour les surfaces compactes comme les pistes à terre ferme.

Outre que le sac, votre combinaison doit être en norme. Eh oui, rien ne vaut une tenue bicycle qui épouse parfaitement la forme du corps tels une grenouillère et un manteau cycliste sur le dessus. L’ensemble vous isole complètement des averses, mais surtout des rafales qui sont présentes surtout en altitude. 

Par précaution, il vous faut emporter une trousse de premiers secours. Personne n’est à l’abri d’un incident, comme quoi, si vous vous blessez, vous devriez pouvoir vous soigner vous-même via de l’alcool et un pansement.        

 

Du talc

Quand le voyage dure plusieurs jours d’affilée, le problème d’hygiène pèse énormément. La saleté et la sueur qui s’entassent sur tout le corps peuvent engendrer des infections au niveau des pieds, des aisselles et du dos. En guise de solution, vous devez vous munir d’une serviette en microfibre et de talc. Le premier a l’avantage d’être huit fois plus efficace que ses semblants. Tandis que, l’application d’un talc est une technique qui ne rate pas pour sécher la peau. Ainsi, la puanteur comme les démangeaisons seront neutralisées facilement.    

 

Un altimètre

Cet outil permet de déterminer à l’avance le parcours à emprunter. Accroché sur le guidon, vous serez en tout temps informé quant à la position exacte où vous vous situez. Donc, si vous souhaitez dérailler sur des trajets inconnus, l’altimètre vous aidera à trouver facilement le chemin du retour. Avec l’application adéquate, un iphone ou Smartphone peut servir de GPS sauf que la praticité n’est pas pareille. Il faut tout au moins l’attacher sur le devant du vélo ou bien s’arrêter toutes les cinq minutes pour visionner l’écran. 

 

 

Le garde-boue et le far

Le garde-boue est aussi à installer avant une tournée de longue durée. Certainement, la poussière comme la boue font partie intégrante du décor et du parcours. Donc, pour éviter d’en prendre plein la figure, munissez votre locomotion de pare-boue en l’occurrence sur le devant. De même, le far vous sera d’une grande utilité une fois la nuit tombée. Eh oui, durant les promenades nocturnes il est impératif de bien s’éclairer.     

 

Caméra d’action

L’usage d’une mini caméra est une excellente idée. Comme le font les pros du VTT, équipez-vous de caméra d’action pour éterniser vos parcours en solitaire. De simples photos comme de vaines paroles n’arriveront jamais à décrire et à vous faire revivre les moments forts ressentis sur le bicycle. 

Seule la capture en images vidéo accompagnée par la bande-son vous permet de revisiter en entier ces instants inoubliables. Donc pour assurer votre capture, munissez-vous si possible de trois appareils : l’un placé sur votre casque, l’autre sur le cadre de l’avant et le dernier à l’arrière du vélo. Vous aurez ainsi, trois angles de vue différents pour le montage vidéo et comme résultat final un court métrage digne de ce nom, qui conte le tracé du futur vététiste.                     

 

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...