Tennis : allier technicité et équipement de qualité

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Pour devenir un professionnel, il faut être capable de maintenir sa régularité au tennis. Cela demande du travail et de l’adresse au niveau du jeu. Pour beaucoup de personnes, c’est la nature de la raquette qui reste déterminante. Et effectivement, l’histoire de l’évolution de cet équipement a marqué des tournants décisifs dans le parcours de certains. Mais, cela ne suffit pas à dire que c’est seulement l’outil qui a conduit ces individus là où ils sont aujourd’hui. Certes, la qualité de la raquette compte, mais d’autres paramètres entrent également en jeu. En réalité, il s’agit d’une question de complémentarité dans l’ensemble.

 

L’évolution des raquettes de tennis

Le jeu de paume constitue l’ancêtre de ce sport. Ce n’est qu’en 1874 que le mot « tennis » fut inventé par Wingfield. Avant les années 1930, ses adeptes utilisaient des instruments en bois, dont la forme se déclinait en ovale et avait un rendu plutôt rectangulaire. Des boyaux de bœuf ou de mouton formaient les cordons. De 1930 en 1960, les fabricants d’équipement pour tennis ont amélioré leur création en employant de fines couches de bois pour concevoir les raquettes. Cette technique permet de favoriser la flexion de l’appareil au moment des frappes. Un grip en cuir sert alors de revêtement du manche.

Le nylon ne fait son entrée qu’en 1950. L’ajout de presse va écarter l’usure prématurée du prototype. En 1970, apparaissent sur le marché les spécimens en métal. Ceux-ci affichent une durée de vie plus affirmée que l’ancien modèle, mais pèsent beaucoup plus lourd. Les manches deviennent plus longues pour faciliter le maintien du dispositif. Les techniques des sportifs progressent de la même manière puisque beaucoup se lancent dans les revers à deux mains. Ce n’est qu’en 1980 que les composites entrent en jeu, ce qui élimine le recours au métal et au bois. L’évolution de la structure et des composants des raquettes montrent qu’aujourd’hui la science se focalise sur l’aérodynamisme de l’appareil et sur le rebondissement de la balle sur l’outil.         

 

 

On gagne avec des outils de qualité

Tout joueur a besoin de puissance et de contrôle. Ces deux éléments restent primordiaux pour dominer le terrain. Voilà pourquoi, les grands concepteurs d’équipement se sont focalisés sur le sujet pour arriver à mettre au point des outils aussi performants. Le Tennis rackets, HeadEurosport de HEAD constitue un exemple probant témoignant de l’ingénierie du système de fabrication moderne.

En s’inspirant de l’univers de la mécanique et de la photographie, l’individu décide de recourir à deux matières de natures complémentaires. Il parvient alors à peaufiner la légèreté, la stabilité, la souplesse et la précision de son outil. En effet, la technologie et l’innovation que l’on retrouve dans chacun des articles de cette enseigne nous permettent de le classer parmi les grands dans sa catégorie. Les professionnels de ce sport apprécient particulièrement toutes les gammes proposées par l’entreprise.

En outre, il y a le Wilson Pro Staff 97. Tous les adeptes du tennis connaissent la renommée internationale de cette marque, et comptent sur la qualité du produit pour parfaire leur performance. Le Babolat Pure Aero constitue également une référence sur laquelle on peut s’appuyer.          

 

Que signifie améliorer son jeu ?

La nature des équipements utilisés sur le terrain ne suffit pas à nous rendre meilleurs sans le travail et la conviction que cela demande. On apprend à devenir un champion. Certes, le recours à des raquettes d’appoint et de grandes enseignes contribue à nous faciliter la tâche. Mais, malheureusement, ce n’est pas tout. Améliorer son jeu sollicite beaucoup plus d’adresse de votre part. La maîtrise du terrain constitue un point important. Ici, il est question de maintenir la régularité du tennis. Il s’agit de la capacité du sportif à tenir front à son adversaire en parvenant à chaque fois à mettre la balle dans la cour de ce dernier. C’est la faculté à être sur chaque frappe.

Pour y arriver, il existe la méthode CBA : Concentration, Bouger et Appliquer. La première étape dépend de votre psychique. Votre présence mentale est de rigueur pour être centré à 100 % dans le jeu. Chaque coup est important. Ainsi, ne vous laissez pas étourdir en cours de match. Restez concentrer au maximum. Par la suite, il y a la manière de bouger. Il s’agit ici de bien gérer son placement. C’est la principale clé de votre réussite. Pour y parvenir, il vous faut également de l’endurance. Gardez la même intensité pendant les deux heures et plus que vous aurez votre adversaire en face de vous. Et en dernier, « s’appliquer » va vous permettre de ruser et de faire craquer votre compétiteur. Perturber son jeu avec du lift ou le changement de hauteur de la balle.    

 

 

Comment maîtriser son placement au tennis ?   

Pour pouvoir dompter les balles, lire leur trajectoire et corriger votre tactique, il faut savoir se tenir sur le terrain. En cela, votre manière de vous remuer importe. C’est aussi et surtout au niveau des jambes que vous pouvez vous démarquer. La posture de vos pieds va vous aider à facilement bouger dans n’importe quelle direction. Ainsi, pour favoriser vos mouvements, gardez les jambes écartées suivant la largeur de vos épaules. Tenez-vous au taquet en fléchissant légèrement les genoux et en vous mettant sur vos talons. Détendez-vous et maintenez le cordage de votre raquette au même niveau que vos pectoraux.

Entre autres, au moment où la partie commence, restez sur la position d’attention pour ensuite basculer vers le saut d’allègement. Cette technique permet d’éviter de prendre à la dépourvue la balle de son adversaire, et de renforcer sa puissance de frappe. À un certain moment, le sportif parvient à anticiper les gestes de son concurrent. Par ailleurs, focalisez-vous sur votre compétiteur. Observez-le, voyez s’il est en difficulté, s’il perd son équilibre en arrière… Restez sur les mouvements de son corps pour connaître sa tactique, s’il va jouer en l’air ou s’il se concentre plus sur ses bras pour intensifier sa touche ou autre. Et enfin, maîtrisez vos pas et votre raquette.       

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...