« Savoir rouler à vélo » — un projet pour mieux connaître le Code de la route

Dernière mise à jour: 04.12.19

 

Le vélo fait partie des moyens de transport les plus sollicités en ville. Il regroupe de nombreux avantages et principalement sur le plan économique et écologique. Toutefois, il n’est pas sans risque. Des mesures ont été prises par le Gouvernement pour limiter ses dangers et notamment le programme « savoir rouler à vélo ».

 

Le vélo : une pratique en accroissement

Les chiffres le montrent, bien que la vente de deux-roues connaisse une diminution de 3.6 % par rapport à l’année 2018, celle des pièces et des accessoires rattachés au vélo la compense. L’Union Sport & Cycle, une organisation professionnelle liée à la pratique de ce sport confirme l’émersion de l’équipement à deux roues dans les ménages, et cela, grâce à l’apparition du vélo à assistance électrique (VAE). En 2019, on constate que le VAE constitue aujourd’hui 40 % des chiffres d’affaires des ventes de vélos en France.

Sur l’ensemble du territoire, ce moyen de transport gagne de plus en plus de notoriété chaque année du fait de ses divers atouts et notamment en milieu urbain. Des avantages économiques et écologiques se situent au premier plan, sans oublier les bienfaits sur la santé. L’engin épargne les soucis liés à la circulation bouchée et préserve l’environnement avec une émanation de CO2 quasiment nulle. Il n’est pas à rappeler qu’un bon modèle contribue grandement à votre bien-être vu qu’il remplace efficacement plusieurs matériels sportifs. Le cyclisme est d’ailleurs une activité appréciée de bon nombre de Français.

 

 

À propos du programme SRAV

La pratique du vélo touche les grands comme les petits. Toutefois, tout le monde n’est pas en mesure de décrypter le langage souvent complexe du Code de la route. C’est dans ce cadre que le Gouvernement intervient avec la coopération de quatre ministères, dont l’Éducation, l’Intérieur, les Sports et les Transports.

Ils ont mis en place un programme depuis le 17 avril 2019, visant à consolider l’esprit de la pratique du vélo chez les enfants et à promouvoir leur sécurité à tout instant, en milieu urbain et rural, bref, sur la voie publique. La participation n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée dans le but de réduire le taux d’accidents mortels en bicyclette sur la route. À savoir que les chiffres ont connu une étonnante hausse de 22 % entre 2010 et 2016.

 

Le programme profite à qui ?

La formation cible les enfants de 6 à 11 ans pour une durée de 10 heures quotidiennes réparties en 3 étapes. Devenir plus autonome sur un deux-roues, pratiquer une activité physique régulière et contribuer à la conservation de l’environnement d’une manière économique : telles sont les finalités du programme.

Ce dernier se subdivise en 3 volets. Le premier intitulé « savoir pédaler » regroupe les apprentissages sur les fondamentaux du vélo comme les techniques de conduite, l’équilibre ou encore le freinage et les notions en biomécanique. Le second surnommé « savoir circuler » contient les initiations et la découverte de la mobilité en milieu sécurisé avec l’inculcation des divers codes gérant la voie publique. Le troisième « savoir rouler à vélo » comprend les différentes méthodes assurant la bonne circulation en autonomie sur l’ensemble des routes.

 

Où s’inscrire et combien coûte la formation ?

D’après les premiers renseignements communiqués par le Gouvernement, la formation s’établira sur l’ensemble du territoire et mobilisera plus de 1000 clubs, chaperonnés par la FFC (Fédération Française de Cyclisme), la Fédération des Usagers de la Bicyclette et l’Union Sport et Cycle. Elle possède également un site internet spécialisé (www.savoirrouleravelo.fr) où vous retrouverez toutes les informations nécessaires dont vous aurez besoin comme la cartographie des associations présentes dans votre région ou encore des tutoriels pédagogiques.

Selon les organisateurs, les tarifs pour la participation au programme n’excéderaient pas les 50 euros. Toutefois, le matériel tel que le vélo de pratique, les équipements personnels comme le casque, les gants et la tenue ainsi que les accessoires de prise de note sont à la charge des parents.

 

Les principales causes d’accident de vélo

Le programme SRAV entre dans le cadre de la réduction des risques d’accident pour les cyclistes, et notamment les enfants en apprentissage du Code de la route. Il vise aussi à multiplier par 3 la pratique de ce sport pour atteindre les 10 % à l’horizon de 2024 pour les jeux olympiques et paralympiques de Paris.

Cela a également pour but d’améliorer le comportement des conducteurs sur la voie publique qui restent toujours un des principaux facteurs de collisions et parfois de blessures mortelles. On recense notamment les manœuvres prématurées comme le non pris en compte du trafic en sens inverse, l’absence d’action comme la continuation de la course sur les passages piétons ou aux feux rouges, les directions incorrectes, ou encore l’oubli d’indication des intentions et enfin les conflits de trajectoire entre les usagers de la route.

 

 

Quelles mesures adopter pour limiter les risques d’accident ?

Même si vous vous équipez d’un excellent vélo de route, vous ne serez pas à l’abri des collisions si vous négligez quelques gestes. N’oubliez pas non plus de vous munir de plusieurs éléments matériels pratiques. 

Concernant les accessoires, le casque constitue un système de sécurité des plus recommandés. Bien qu’il soit facultatif dans certains pays, de nombreuses études ont toutefois démontré qu’en porter un réduirait les risques de traumatismes crâniens lors des collisions et par conséquent, les menaces de blessures graves et de mort subite.

L’éclairage comme la visibilité épargne également les accidents dans plusieurs cas. L’appareil doit d’être muni de catadioptres que ce soit à l’avant ou sur les côtés pour garantir la vision du cycliste par les autres conducteurs. En pratique nocturne, un gilet fluorescent est de mise. Notez cependant que lorsque vous roulez, il est important que vous respectiez les règles de priorité comme les changements de direction ainsi que les limitations de vitesse et les pistes cyclables bref, l’intégralité du Code de la route pour vous préserver de tout risque d’accident.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...