Rétrospective sur l’histoire et l’univers du tennis de table

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

L’engouement pour le ping-pong ne s’est jamais effacé avec l’âge. Les années témoignent de la passion de la France et du monde entier pour cette pratique. Ce divertissement a traversé des instants de flottement pendant lesquels on remettait en doute son aspect sportif. Mais le temps a changé ces points de vue. Aujourd’hui, il est même devenu une figure incontournable dans les Jeux olympiques.

 

La naissance de cet art

C’est auprès d’une encyclopédie en ligne que nous nous sommes inspirés pour chercher le point de départ de cette pratique. En effet, ce loisir a été inventé à la fin du XIXe siècle. Ce fut en Angleterre. L’histoire autour de la naissance de ce sport est variée, mais la plus répandue reste la suivante. Au cours d’un dîner, la classe noble dans les années victoriennes converse sur le tennis. Pour afficher concrètement les schémas de jeu, ils ont créé un mini terrain sur la table à manger et se sont servis d’un bouchon de champagne pour balle, de boîtes de cigarettes pour raquettes et de livres alignés pour filet. C’est à partir de là que cette pratique a été inventée.

Fortement populaire et apprécié, ce sport a titillé plusieurs fabricants qui commencèrent à s’intéresser à la conception des équipements pour ce jeu. L’Anglais David Foster fut le premier qui mit en vente les accessoires de départ. En 1891, Jacques Gossima montra à son tour sa version. Le ping-pong fut introduit en Chine en 1901. C’est à partir de là que les Chinois ont débuté la pratique de cet art pour devenir quelques années plus tard des maîtres incontestés en la matière.

Ainsi, ce sport à raquette oppose deux équipes adversaires formées par deux ou quatre membres qui s’appliquent autour d’une table. Le principe de base est de ne jamais laisser la balle glisser en dehors du terrain de jeu. Il ne se réserve pas à être un simple loisir. Il figure également parmi les disciplines représentées aux JO.

 

 

Le ping-pong : Pris au cœur de la diplomatie

Ce sport est employé en politique pour alléger les tensions entre deux puissances. Utilisé comme prétexte pour un rapprochement amical, le tennis de table a réuni la Chine et les États-Unis en 1971. En ces temps, la planète était en crise. La guerre froide battait son plein ; et les liens furent rompus entre les pays capitalistes et communistes. Les championnats du monde du ping-pong à Hong Kong furent une opportunité pour les deux grands de faire un pas envers l’autre.

Les autorités chinoises décident d’inviter les Américains pour affronter leur équipe nationale. Les deux viennent de sortir d’une longue période de conflit qui a laissé des traces indélébiles dans la fierté de chacun : la révolution culturelle en Chine et la guerre de Vietnam pour les États-Unis. Ainsi, le tennis de table a servi comme terrain de rapprochement entre les deux. Le match a même été baptisé « amitié ».

L’enjeu sportif de cet échange est minime. Il a été organisé pour alléger les tensions entre les deux pays. Cette rencontre reste purement politique et cache également une visée économique. L’histoire nous donne la preuve que le sport constitue un moyen efficace pour maintenir la paix et créer de nouvelles amitiés. C’est à partir de ces évènements que fut inventée l’expression « diplomatie ping-pong ». Ces termes définissent les initiatives de rapprochement international effectuées au moyen des jeux et des matchs.     

 

L’évolution pratique de ce sport

Dans la perspective de vouloir davantage améliorer le jeu, les obligations autour de la pratique du tennis de table ont mué avec le temps. La règle d’accélération fut instaurée en 1948. Cela a permis de limiter la durée des parties pour éviter de reproduire ce qui s’est passé dans les rencontres mondiales de 1936.

Cela a eu lieu à Prague. Durant ce championnat international, deux équipes sont restées sur le terrain pendant sept heures et demie. Le match fut tellement intense que ni l’un ni l’autre ne décidèrent d’abandonner et de se vouer à l’échec. En 1990, la règle du « Touch » a été créée. Elle atteste un point supplémentaire à l’adversaire lorsque la raquette ou la main du joueur touche la balle qui a dépassé la ligne de fond.

Les outils utilisés dans la pratique évoluent également avec le temps. Des changements de matériaux ont été effectués au fur et à mesure que les années passaient. Au début, les adeptes ont eu recours à des sphères en caoutchouc ou en liège, une planche en guise de filet et des raquettes fabriquées avec les mêmes matières premières que les couvertures rigides des livres.

Ce fut l’ingénieur James Gibbs qui a rapporté des Amériques la balle en plastique. En 1900, on se tourne vers les projectiles en celluloïd. Ce n’est qu’en 1902 qu’un anglais appelé Goode a inventé le revêtement en caoutchouc. Jusqu’à aujourd’hui, les innovations autour de cette pratique ne cessent d’apparaître, tout cela étant toujours dans la perspective d’améliorer la discipline.

 

 

Le tennis de table dans le monde entier

Figurant dans la catégorie des loisirs les plus pratiqués sur la planète, le tennis de table connaît plus de dix millions d’adeptes qui participent à des tournois chaque année. On estime le nombre de personnes qui s’y adonnent régulièrement autour d’une vingtaine de millions dans le monde. Ces chiffres permettent de classer le ping-pong au 6e rang du sport le plus exécuté.

C’est en Chine que se concentrent le plus d’adhérents. L’engouement de cette civilisation pour ce jeu n’a cessé de s’accroître depuis les années 50. Alors que c’est dans les années 30 que ce divertissement connaît son summum en Europe et en France. Aujourd’hui, la Chine, l’ex-URSS, et l’Allemagne comptent le plus de personnes licenciées en la matière. Sur 10 millions d’individus en Chine, on ne voit plus que 191 000 en France et 220 000 en Angleterre.

Le doute ne se pose plus alors. Le tennis de table est un vrai sport qui dispose de ses propres sciences, normes et règlements internationaux. Plus qu’un loisir, il parvient à réunir plusieurs générations. Il constitue l’idéal pour un peu d’exercices physiques et pour se maintenir en forme. D’ailleurs, il a été reconnu comme discipline sportive et intègre les JO dans les années 1988. Le ping-pong travaille surtout la rapidité et la précision du pratiquant.                     

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...