Quel casque choisir en fonction du type de vélo utilisé ?

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Le port du casque pour vélo est le sujet de plusieurs controverses chez les amateurs de cette discipline. En effet, si cet équipement n’est pas obligatoire, il reste recommander d’y recourir. Cependant, dénicher le matériel adapté à vos besoins n’est pas toujours évident. Trouvez donc ce qu’il vous faut dans cette revue.

 

Réglementation sur le casque de vélo

Aujourd’hui, le vélo compte parmi les moyens de locomotion les plus prisés par tous ceux effectuant un déplacement pendulaire dans un secteur urbain. Écologique et économique, cet équipement met également l’accent sur le gain de temps. Fini les émissions de gaz carbonique des moteurs à essence et les bouchons pendant les heures de pointe.

Toutefois, durant sa pratique, vous devrez considérer quelques mesures de sécurité comme le port de casque par exemple. Bien que les adultes soient libres d’y recourir ou non pendant leurs activités, on ne peut pas en dire autant des enfants de moins de 12 ans. Pour cette dernière tranche d’âge de la population, la loi a imposé une réglementation depuis le mois de décembre 2016, entrant en vigueur le 22 mars 2017. Le décret (n° 2016-1800) cible les moins de 12 ans sur tous les types de bicycles, qu’ils soient conducteurs ou simples passagers.

La mise en place de cette mesure a pour but de réduire au maximum les risques de blessure liés aux accidents chez les plus jeunes qui se sont élevés à 70 % selon les études des chercheurs. Le casque, même dépourvu d’un système de protection intégrale, amoindrit également les menaces de traumatismes crâniens résultant d’un choc sérieux à la tête.

D’après l’ONISR (Observatoire national interministériel de la Sécurité routière), plus d’un millier d’enfants se trouvent impliqués dans un accrochage de vélo et environ 40 % ont subi des interventions d’urgence dans un domaine hospitalier.

 

 

Les composants d’un casque

Si cet équipement semble banal au premier regard, son efficacité à vous préserver des éventuelles blessures graves n’en est pas moins importante. Les marques sur le marché livrent une lutte sans merci pour attirer les consommateurs. Aussi, plusieurs éléments doivent impérativement être retrouvés sur tout matériel homologué.

Sur le dessus, vous avez l’enveloppe extérieure. Elle sert de premier rempart pour la protection de votre crâne contre les impacts. Son mode de fabrication résulte souvent du chauffage d’une plaque en PVC sous une machine appelée Thermoformeuse. Cela afin de lui donner sa forme finale.

Ensuite, on a la coque intérieure. Elle constitue la défense principale de l’équipement avec une composition généralement en mousse. Cette dernière varie selon les technologies utilisées par les concepteurs. L’assemblage avec la partie externe s’effectue via des presses pour éviter les décollements précoces. On appelle ce mode de façonnement : EPS. Pour les « ZIP Mold », les deux segments du dispositif sont moulés ensemble.

Les éléments supplémentaires présents sur l’accessoire dépendent de vos besoins et du niveau de commodité que vous recherchez. Il peut s’agir des sangles de maintien, des systèmes de fermetures, des coussinets ou encore des décorations.

 

Quoi porter pour les balades en ville ?

Il n’est pas rare de retrouver le vélo parmi les moyens de locomotion dans le secteur urbain. Par ailleurs, le choix du casque peut rapidement engendrer des sensations d’inconfort en cas de négligence.

C’est donc en ce sens que nous vous recommandons le port d’un casque au profil couvrant. La particularité de ces modèles réside dans leur capacité à entourer l’arrière de votre tête. Pourquoi ? Du fait que le plus grand nombre d’accidents de bicycle en ville a pour origine une collision avec une voiture depuis l’arrière.

Lors de la sélection de votre accessoire pour les déplacements urbains, il est important que vous teniez compte des systèmes d’aération. Bien que leur présence soit peu esthétique, ils restent des plus utiles si vous avez de longs trajets à parcourir. Ainsi, si vous vous trouvez dans ce cas, assurez-vous de vous orienter vers les spécimens offrant une technologie de ventilation efficace.

 

Les cyclistes occasionnels

Ici, on parle des profils d’utilisateurs qui n’enfourchent leur vélo que rarement ou lors d’occasions spéciales. Si vous faites partie de cette catégorie, vous pouvez mettre en avant la question du design. Néanmoins, ne laissez pas de côté les critères de légèreté et de confort.

En effet, il faut dire que les paramètres techniques de sélection d’un casque pour vélo ne sont pas à négliger. Investir dans un modèle à bon rapport qualité-prix est essentiel. Pour ce faire, vous devrez trouver le meilleur compromis entre les propositions sur le marché. Si vous prévoyez un usage peu fréquent, inutile de beaucoup dépenser.

 

 

Qu’en est-il des cyclistes sportifs ?

Dans le cas où vous êtes adepte des activités sportives, il va de soi que le type de casque adapté doit présenter quelques particularités. En ce sens, vous choisirez la légèreté et l’aération au détriment de l’esthétique et du design.

Par ailleurs, vous retrouverez dans le commerce deux grandes catégories de ce genre d’équipement. En premier lieu, vous avez les modèles pour vélo de route qui comme leur nom l’indique, sont destinés pour les parcours sur le bitume, parfois sur de longs trajets. Ils disposent d’une forme aérodynamique pour lutter contre les effets du climat.

D’un autre côté, on vous proposera des spécimens conçus pour s’accommoder aux pratiques effectuées sur un bicycle tout terrain. Ici, on misera surtout sur la protection contre les projections de boues et autres projectiles, mais aussi  contre les chocs latéraux. Il serait alors plus judicieux de se procurer le meilleur casque intégral VTT si vous envisagez de vous lancer dans ce genre d’activité.

Outre le casque, des mesures de sécurité restent également à ne pas négliger avant de prendre la route. Cela dans le but de réduire encore plus les menaces de traumatisme crânien ou de blessures graves sur des parties de votre corps. On peut donc ajouter des systèmes de protection supplémentaires comme les coudières, les lunettes anti-éblouissement (en cas d’absence de visière), ou un gilet réfléchissant, surtout pendant les escapades nocturnes.

 

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...