Pour une bonne endurance cardiaque – place au rameur !

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Le rythme cardiaque constitue un facteur majeur qui conditionne la santé. Avoir la bonne fréquence se montre alors nécessaire pour un meilleur fonctionnement de l’organisme. En effet, de cette valeur dépend la circulation optimale du sang, de l’oxygène et des nutriments. Ainsi, il est donc important de travailler son pouls. Pour ce faire, il existe plusieurs exercices physiques possibles. Quelques équipements sportifs peuvent en outre vous aider à mieux gérer ces derniers. Parmi les matériels les plus recommandés par les spécialistes, l’on a le rameur (voici nos meilleurs exemples). Mais cet appareil se décline aujourd’hui en plusieurs exemplaires sur le marché qu’il devient difficile de faire son choix. Dans cet article, nous allons vous guider à ce sujet et vous apprendre à bien vous servir de votre machine.

 

Le rameur : c’est quoi ?

Avant de commencer à chercher votre produit, il semble essentiel que vous sachiez d’abord de quoi il s’agit. Comme son nom l’indique, cet équipement est l’équivalent du vélo d’appartement pour l’aviron. Ainsi, il se compose d’une console par l’intermédiaire de laquelle vous pourrez effectuer vos différents réglages de résistance et aussi voir votre progression dans vos exercices. Il comprend également des dispositifs tels que la roue d’inertie, les repose-pieds, le palonnier, le siège coulissant et le rail. Chacun de ces éléments veille au bon fonctionnement de l’article. Pour la roue d’inertie par exemple, celle-ci doit au moins peser entre les 6 à 9 kg.

Si vous êtes de ceux dont l’espace est assez restreint à la maison, il existe des modèles pliables sur le commerce. Ces derniers se rangent ainsi plus aisément et ne vous encombreront pas. Certains spécimens possèdent même des roues pour en faciliter le déplacement d’un endroit à un autre.

 

 

Les différents types de rameurs

Au moment de votre achat, sachez qu’il existe plusieurs types de rameurs. Chacun possède ses points positifs et négatifs. En ce sens, ils peuvent ne pas tous vous satisfaire. C’est pour cela que nous vous en disons plus dans cet article.

En premier lieu, l’on a le rameur à tirage central. Cet équipement s’adresse plus à ceux qui souhaitent travailler leur cardio et leurs muscles. Il convient également aux personnes qui s’entraînent dans le cadre d’un régime minceur. Son avantage réside dans sa facilité d’usage. En effet, il a été dédié pour les débutants dans le domaine. Néanmoins, cela ne l’empêche pas d’offrir un bon confort et une fluidité optimale.

Ensuite, le rameur latin. Celui-ci se compose d’une double rame. Les mouvements y sont partiellement guidés. Les novices et les intermédiaires y trouveront donc leur compte. Ce matériel s’utilise pour les exercices de remise en forme.

Le dernier et non le moindre, le rameur scandinave. Également à double rame. Ce spécimen est pour sa part entièrement guidé ce qui le rend spécialement adapté pour les débutants. Côté confort, ce n’est pas l’idéal.

 

Les bons ajustements sur un rameur

Avant de commencer vos exercices, vous devrez impérativement régler quelques paramètres pour assurer le bon déroulement de ces derniers. Ainsi, la première étape de l’usage du rameur consistera à ajuster la résistance. Si vous êtes novice, prenez le niveau moyen. Ceci fait, vous pourrez maintenant vous installer sur l’équipement. Lorsque vous vous habituerez à votre entraînement, vous pourrez par la suite envisager d’augmenter la difficulté.

Pour cela, placez les sangles de façon à ce que celles-ci arrivent au milieu de vos pieds. Tirez ensuite sur ces composantes pour les ajuster conformément à votre morphologie. Assurez-vous que le tout soit bien maintenu.

 

Garder la bonne posture et savoir respirer pendant les exercices

Pour percevoir de bons résultats, vous devrez savoir bien vous positionner sur votre équipement. Lorsque vous êtes installé, agrippez votre poignée, tendez ensuite les bras et redressez votre dos. Gardez toujours ce dernier bien droit. Et faites en sorte de bien gainer vos abdominaux par la même occasion.

Une fois que vous êtes fin prêt, poussez sur les jambes avant de tirer sur les bras. Ramenez après tout votre corps devant l’appareil. Vous n’avez plus qu’à répéter ce mouvement jusqu’à la fin de votre séance. Commencez d’abord doucement puis accélérez au fur et à mesure que vous vous êtes bien échauffé.

Par ailleurs, la respiration constitue un facteur clé pour que vos exercices se déroulent dans des conditions optimales. Afin d’éviter de vous fatiguer rapidement sur un rameur, avoir la bonne technique reste de rigueur. Ainsi lorsque vous tirez sur la barre et que vous vous arrêtez, soufflez. Au moment de ramener cette dernière à l’avant, expirez. Procédez de cette façon tout au long de votre séance.

 

 

Choisir le bon programme

En ce qui concerne les exercices que vous pourrez effectuer sur un rameur on distingue l’échauffement. Même si vous ne continuerez pas le reste de votre séance de gym sur cet équipement, y avoir recours pour cette étape constitue tout de même une bonne alternative. Passez-y 3 à 5 minutes cela suffira pour vous préparer.

Dans le cadre d’un entraînement cardio, 10 à 20 minutes feront l’affaire pour commencer. L’idéal serait de pouvoir tenir pour un programme d’une heure. Durant celle-ci vous compterez 5 minutes d’échauffement, 45 minutes de travail intense sur une allure modérée et enfin 10 minutes de pour la séquence de récupération. Pendant cette dernière vous ralentirez de beaucoup votre vitesse afin de pouvoir relâcher et détendre vos muscles. N’oubliez pas de bien respirer tout au long de cette étape. Cela aura pour effet de baisser plus rapidement la consommation d’oxygène et alors mieux récupérer. Cet ensemble d’exercice vous fera non seulement améliorer votre cardio, mais aussi vous aidera à perdre du poids en moins de temps. Bien entendu, il vous faudra accompagner ces efforts d’une bonne hydratation et d’une alimentation saine. Évitez ainsi de manger trop gras, car cela risque de vous nuire. Optez plutôt pour un régime protéiné.

Par ailleurs, essayez de toujours varier votre entraînement. Vous pourrez par exemple choisir certaines fois de faire une séance d’endurance ou encore de résistance. Chacune d’entre elles ne dépasse pas les 55 minutes alors, inutile de vous forcer.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...