Nager le crawl – les techniques de base

Dernière mise à jour: 27.09.20

 

Il existe une grande variété de discipline en natation : en partant de la brasse, tout en passant par le papillon, la godille, la marinière, le trudgeon. Le crawl, faisant partie de la longue liste, est vu comme étant la nage la plus rapide. Pour y parvenir, nous vous présentons quelques techniques qui vous aideront à mieux maîtriser le domaine.

 

Comprendre les bases

Dans le cas où vous n’avez jamais eu l’opportunité de vous essayer à cette discipline, sachez, dès lors, que tout reposera sur la coordination des mouvements de vos bras ainsi qu’une certaine maîtrise de votre respiration. En ce sens, il convient de ne pas brûler les étapes et de voir à la loupe les divers mouvements avant même de songer à les pratiquer ensemble.

 – Des déplacements sur le ventre : Ce premier point vise à vous familiariser avec l’environnement aquatique. Il consiste à vous allonger  de manière à ce que votre ventre soit contre l’eau tout en circulant dans cette  posture.

 – Le mouvement des bras : Peu importe la discipline que vous désirez apprendre, nous vous rappelons que les actions entretenues par vos bras sont celles qui vous permettront d’avancer et de vous propulser vers l’avant.

 – La respiration : Cela pourrait vous paraître anodin, mais il est essentiel que vous sachiez coordonner votre souffle  avec les lancées que vos bras effectueront. Pour cela, pratiquez quelques séries d’exercices. Pour y parvenir, expirez l’air de votre poumon quand vous aurez la tête sous l’eau; que ce soit par la bouche ou par le nez. À contrario, inspirez lorsque votre tête est hors de l’eau.

 – La synchronisation de chaque mouvement : Une fois que vous aurez fini d’isoler ces différents préceptes, il ne vous restera plus qu’à essayer de trouver le juste milieu et à combiner chacune de vos actions. Et pour déceler les obstacles sous l’eau, pourquoi ne pas vous dénicher une paire de lunettes de natations ? Si l’idée vous tente, nous avons cherché pour vous les meilleures offres.

Quelques astuces pour bien apprendre le crawl

Lorsque l’on fait du crawl, le corps  adopte une posture horizontale, les jambes effectuent des battements, et les bras seront soumis à des rotations à l’intérieur et à l’extérieur de l’eau, tels un moulin. Comme les mouvements de vos bras assurent chacun de vos déplacements, vous devez passer par 4 échelons : la phase d’appui qui veut que vous tendiez votre bras de manière à ce qu’il se stabilise sous l’eau, la phase de traction qui consiste à attirer le bras au même niveau que l’épaule, la phase de poussée nécessitant que votre bras soit aligné contre votre cuisse et la phase aérienne où vous aurez à propulser le bras hors de l’eau pour ensuite venir les repositionner à leur point de départ.

Une fois que vous vous serez habitué à ce cycle, voici quelques astuces qui vous aideront à perfectionner chacun de vos mouvements.

 – La nage en ligne droite : Si vous êtes à vos débuts, il est toujours conseillé de vous conformer avec les lignes droites de la piscine. Cela évitera que vous entriez en collision avec un autre nageur tout en vous permettant d’entamer vos séances en toute tranquillité.

 – Bien adapter la posture de son corps : Pour donner la possibilité à votre corps d’être en osmose avec le milieu aquatique,  assurez-vous que vous êtes installé parfaitement à l’horizontale. En ce sens, tâchez d’avoir la tête correctement alignée avec tout votre corps. Aussi,  trouvez une position qui vous offrira l’opportunité de mieux vous propulser tout en veillant à ne pas laisser votre corps émerger hors de l’eau. Pour imiter une planche qui flotte, pensez toujours à garder votre regard vers le bas. Cela évitera que votre hanche et vos jambes se mettent à couler.

 – Acquérir une bonne technique de respiration : Quand votre bras entrera dans l’étape de récupération, sortez votre bouche hors de l’eau pour inspirer. Sur un autre versant, expirez l’air dans l’eau et répétez ces principes de manière à former une boucle. Pour une meilleure gestion de votre souffle, il est conseillé de respirer des 2 côtés, sans pour autant bouger l’ensemble de votre corps.

 – Accorder les mouvements de vos jambes et de vos bras : Comme nous l’avons indiqué auparavant, vos bras doivent passer par diverses phases, principalement aquatique et aérienne. Pour mieux vous déplacer, il est important de les tendre fermement une fois qu’ils entreront sous l’eau. De même, nous vous conseillons de limiter les mouvements de ces derniers pour ne pas fatiguer vos muscles. Et pour rester en équilibre et avancer de manière optimale, coordonnez vos gestes avec des battements de jambes qui partiront depuis votre hanche jusqu’à vos chevilles.

 – Un corps non statique : Pour bénéficier d’une meilleure gestion de chacune de vos actions, il parait idéal de ne pas garder une position à plat. Pour ce faire, tournez votre corps d’un côté à un autre, et ce, simultanément.

Faire des virages en crawl

Une fois que vous aurez bien acquis chacun des mouvements de base, vous pouvez maintenant passer à la vitesse supérieure : maîtriser les virages. Cet aspect est important en natation compte tenu du fait qu’il vous permettra d’augmenter votre vitesse de la manière la plus juste, alors même que vous allez vous apprêter à changer de rythme. Cela peut par exemple se produire quand vous prévoyez de faire un demi-tour. Pour réussir cette étape, il vous faudra bousculer énergiquement le mur à l’aide de vos jambes et profiter de la coulée pour reprendre votre élan et reposer vos muscles le temps de repartir de plus belle. À ce niveau, on dénombre 2 sortes de virages : celui à la main et le type culbute.

Pour la première version, vous aurez à toucher le mur avec vos mains, procéder à un demi-tour et pousser sur le mur avec vos jambes pour reproduire une bonne coulée en dessous de l’eau.

Le second procédé consiste à maintenir vos bras le long de votre corps et à incliner légèrement la tête en avant pour que le corps puisse bénéficier d’une rotation dans les règles de l’art. Votre menton doit par la suite venir retrouver votre poitrine. Quant à vos jambes, elles doivent sortir de la surface pour retomber et permettre à vos pieds d’entrer en contact avec le mur. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments