Mansour Barnaoui : une étoile montante du MMA vise le jackpot

Dernière mise à jour: 22.08.19

 

Mansour Barnaoui n’est plus qu’à une victoire pour le titre de champion du tournoi sud-coréen de l’organisation Road FC. Il devra affronter l’élite du MMA Shamil Zavunov et gagner la compétition. Cette aventure offre pour récompense la coquette somme d’un million de dollars. L’amour du sport et du combat, la renommée, mais aussi la bourse à la clé ont motivé ce guerrier des temps modernes. Sera-t-il à la hauteur ? Remportera-t-il le titre de grand champion ? Pour connaître l’issue de ce match, il faut remonter jusqu’à ses débuts pour découvrir Mansour Barnaoui.

 

Qui est Mansour Barnaoui ?

Ce nom est aujourd’hui l’un des plus réputés dans le monde du MMA. Surnommé « The Afro-samouraï », il s’est démarqué par son style de combat, en impressionnant non seulement les téléspectateurs, mais aussi les organisateurs. Jusqu’à ce jour, ce jeune homme de 26 ans a connu 17 victoires. Il a également essuyé 4 défaites, mais aucune n’a été enregistrée lors du tournoi du Road FC. Soutenu par son équipe, la team Magnum, il a été classé dans la catégorie de poids de moins de 70 kg.

Ce combattant s’est fait remarquer sur le ring français en remportant plusieurs championnats, dont celui du 100 % Fight Contenders 10 ou encore le 100 % Fight 5. Ces réussites lui ont valu la ceinture de l’organisation.

À partir de 2012, il s’est lancé dans le MMA international. Sa carrière lui en a fait baver, mais il a su se hisser au top pour être connu.

 

 

L’équipe Magnum

Âgé à peine de 14 ans, Mansour Barnaoui n’était encore qu’un adolescent comme les autres. Il traînait avec ses amis dans les rues de son quartier du côté ouest de Paname. Le MMA commençait alors à prendre racine dans les dojos de la France quand le jeune héros de l’histoire a découvert ce sport de contact. Dès le premier jour, lui et ses camarades eurent le coup de foudre pour ce type d’art martial. L’argent jouait évidemment contre eux, étant donné que les frais pour apprendre étaient encore trop élevés à l’époque.

Aujourd’hui manager du combattant, Faradi a découvert le petit groupe et a mis son grain de sel pour permettre aux jeunes d’intégrer le gymnase. L’équipe Magnum a vu le jour à ce moment précis.

On peut dire que Mansour Barnaoui a amélioré ses techniques dans cette team, car il passait le plus clair de son temps à s’entraîner. Et même s’il n’était pas très assidu en ce qui concerne l’effort physique, il a évolué rapidement pour devenir le grand combattant qu’il est actuellement.

 

Son palmarès

En 2012, la saison s’est terminée plus tôt que prévu pour Mansour Barnaoui, car il a connu une défaite dès son second combat face à Kevin Lee lors de l’Instinct MMA.

2013 par contre a porté ses fruits, car il a remporté la ceinture de la victoire en enchaînant les matchs correctement et en s’imposant face à ses adversaires.

2015 ne fut pas une période facile pour ce lutteur. Suite à une blessure lors de son combat contre Ivan Buchinger, il a dû se retirer pendant un bon moment pour récupérer.

Il reprend les gants en 2016 et perd son premier match contre Mateuz GAMROT. Mais il s’est imposé face à Lukaz CHLEWICKI lors de ce même tournoi, quelque temps plus tard.

En 2017, il a enchaîné les triomphes par soumissions lors du round 1 de la ROAD FC. Il s’est confronté à Won BIN KI, puis à Chang HYUN KIM et à Munguntsooj NADN — ERDENE.

Toujours durant ce tournoi, il a battu Kota SHIMOISHI en 2018, ce qui l’a mené à son combat contre Shamil Zavunov.

 

À une victoire du million de dollars

13 années après ses débuts, Mansour Barnaoui est monté au top de la liste des meilleurs combattants du MMA. Il s’est certes démarqué lors de tous ses duels par ses capacités, mais cette fois-ci, il a visé le million de dollars. Son dernier match lui a permis d’encaisser 200 000 dollars, mais le guerrier voit plus grand. Il s’est démené pour arriver jusque-là, mais ne compte pas pour autant s’arrêter. Il prévoit en effet son couronnement en tant que roi de la cage.

Pour décrocher la prime et devenir le numéro un, il devra affronter Shamil Zavurov. Ce tchétchène fait partie des monstres du MMA et est un maître dans les Arts martiaux mixtes. Ses statistiques ont révélé 35 victoires contre 5 défaites seulement. Il y a de quoi se vanter, toutefois, Mansour Barnaoui affirme qu’il n’a pas peur et ne ressent aucune pression venant de ce combattant de premier ordre.

 

 

Humble jusqu’au bout

L’histoire d’un possible succès à 1 000 000 dollars de Mansour Barnaoui marque autant les esprits pour la seule et bonne raison qu’il vient d’une famille moyenne. Décrocher le jackpot lui permettra alors de changer la situation de sa mère, mais aussi de ses frères.

Le jeune challenger affirme qu’il améliorera sa vie, ainsi que celle de sa famille s’il gagne la finale. Il a également certifié que ce ne serait pas son dernier combat, car il continuera son chemin pour aller encore plus loin. Tous ces mots ont été dits dans la plus grande humilité. Les phrases de cet homme de 26 ans ont marqué de nombreuses personnes. Beaucoup ont alors espéré son triomphe face au champion actuel.

 

Mansour Barnaoui vs Shamil Zavurov

Si le tournoi opposait 16 compétiteurs de classe internationale au début, la finale se joue entre le challenger et le tenant du titre.

Le dernier affrontement du ROAD 52 FC a eu lieu le 23 février 2019. Après avoir passé une demi-finale intense, Mansour Barnaoui devait se mesurer au grand Shamil Zavurov.

Même s’il n’est pas donné favori, le jeune combattant présente tout de même un parcours prometteur. Il a su se mettre en avant en décrochant des coups de poing massifs, des clés de soumission rapide et précise, mais aussi des coups de pieds puissants durant chacun de ses matchs. À seulement 26 ans, il a offert une performance remarquable.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...