L’essentiel à savoir sur le rugby

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Sport collectif mondialement reconnu, le rugby passionne bien des gens. Comme tant d’autres, il existe également une compétition à l’échelle internationale pour cette discipline. Elle est suivie par des milliers de personnes et est pratiquée par presque tous les pays. Si vous en faites partie, cet article sur son historique et ses prévisions vous intéressera particulièrement.

 

Origine du rugby

Différents pays pratiquaient autrefois des sports qui ressemblaient de près au rugby, mais avec des règles quelque peu différentes, il y a des années de cela. Ses origines remontent donc à des siècles plus tôt, probablement à l’Antiquité.

Mais le rugby proprement dit débuta vers 1823 au 19e siècle. Il a vu le jour dans une ville d’Angleterre appelée Rugby. C’est un élève connu sous le nom de William Webb Ellis qui a commencé à courir avec le ballon dans les mains durant une partie de football. Les gens présents ce moment ont eu l’idée d’en faire une discipline à part entière et l’ont baptisée du nom de la ville. Quelque temps après, c’est devenu le sport officiel du pays. Des règles ont été établies petit à petit, arrivant ainsi au football américain actuel.

 

Règlement du rugby

Le principe du rugby repose surtout sur le fair-play. Le respect de l’autre est la première règle imposée dans le jeu, que l’on se trouve sur le terrain ou dans les gradins. Le nombre de joueurs est limité à 15 pour ceux qui se trouvent sur la pelouse et 7 pour les remplaçants.

Les règles de cette discipline sont simples. Pour la passe, il est interdit de la faire vers l’avant. Vous pouvez uniquement lancer le ballon vers l’arrière ou le côté. Déroger à cette règle entraîne une pénalité.

Pour marquer des points, il faut emporter la balle dans l’en-but de l’adversaire sans se faire plaquer au sol et sans le laisser tomber. On appelle cela un « essai ».

Lorsque celle-ci est projetée hors du terrain sur les côtés, il y a Touche. Pour la remise en jeu, il faut que les joueurs se placent à 5 m de la ligne de touche pour se mettre en groupe de 2 à 7 pour chaque équipe. C’est le talonneur qui lance dans l’axe d’alignement des participants.

 

 

Les cartons

Lorsqu’on enfreint une règle au rugby lors d’un match, selon le degré, on peut récolter un carton signifiant une pénalité. Dans le cas où la faute est minime, vous pouvez tout simplement recevoir un avertissement. Si cela se reproduit, l’arbitre vous adresse un carton jaune. Cela annonce une exclusion de 10 minutes. Pendant ce laps de temps, vous quittez le terrain pour attendre sur le banc. Une fois terminé, vous pouvez reprendre le jeu.

Et si vous avez transgressé une règle importante, vous risquez un carton rouge. Dans ce cas-ci, vous serez exclus totalement. La sanction peut signifier un renvoi d’un match ou de plusieurs. C’est à la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion d’en décider.

 

Décompte des points

Dans le rugby à IV, il y a trois moyens d’afficher un score. Le premier, c’est de marquer un essai qui équivaut à 5 points. Pour ce faire, il faut porter le ballon dans l’en-but du camp adverse et lui faire toucher le sol.

Ensuite, une transformation de l’essai, c’est-à-dire un coup de pied suite à un essai, vous permet de remporter 2 points supplémentaires. À cette fin, le joueur est amené à botter le ballon placé à une certaine distance du but et à l’envoyer au-dessus de la barre transversale.

Et enfin, durant un drop ou pénalité, vous obtenez 3 points. Le procédé est le même que pour la transformation, toutefois, celui-ci a lieu après une faute effectuée par l’adversaire.

 

Le Mondial du rugby

La coupe du Monde de rugby à XV est une compétition qui se produit uniquement tous les 4 ans. Lors de cette compétition, différentes équipes provenant de tous les pays s’opposent pour gagner le titre. Bien sûr, il faut que la fédération soit reconnue par World Rugby, qui est l’équivalent de la FIFA, mais pour le ballon ovale.

Le premier Mondial a eu lieu en 1987 et a connu un franc succès dès ses débuts. Il s’est déroulé en Nouvelle-Zélande, ainsi qu’en Australie. Le titre revient à la Nouvelle-Zélande, qui a remporté la coupe trois fois, en 1987, en 2011 et en 2015. Trois autres pays ont également réussi à gagner le championnat, dont l’Australie, l’Afrique du Sud et l’Angleterre.

 

Prévisions des prochains Mondiaux

Chaque session, un pays est appelé à organiser la Coupe change. Celui de 2015 est le dernier championnat tenu par l’Angleterre. Pour l’année 2019, le Japon aura l’honneur de s’occuper de cet évènement planétaire. Et en 2023, il aura lieu en France.

Chacun de ces pays est désigné par World Rugby. Aucun n’est choisi à la légère ou par hasard, mais doit plutôt remplir certains critères pour devenir l’hôte du Mondial du Rugby. Les caractéristiques de cette sélection ne sont pas très claires, mais il faut au moins avoir participé à une coupe du monde pour recevoir ce privilège.

 

 

Le nom du trophée

« Webb Ellis », c’est le nom choisi par la fédération officielle du rugby. Il s’agit en effet de l’étudiant à l’origine de ce sport, que les organisateurs ont décidé d’honorer, d’où le patronyme du trophée. Considéré comme le fondateur de cette discipline, ce jeune homme a fait parler de lui. On entend donc son nom dans toutes les histoires du rugby, peu importe le pays où on l’enseigne.

Il s’est éteint à ses 65 ans, mais a tout de même eu le temps de laisser quelques traces de lui dans l’univers du rugby même s’il n’y a pas consacré sa vie. On le retrouve par ailleurs au club belge RSCA et au Temple de la renommée IRB depuis 2006.

Bien sûr, chaque vainqueur de la coupe a donné un surnom qui leur est propre au trophée. Pour les Australiens par exemple, ils l’ont appelé « Bill » lorsqu’ils ont emporté pour la première fois en 1991.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...