Les différents types de chaussures de vélo et leurs utilisations

Dernière mise à jour: 02.04.20

 

Si vous êtes débutant en cyclisme, il se peut que vous vous demandiez pourquoi acheter des chaussures de vélo. Pourtant, il existe bel et bien une grande différence entre porter ces types de chaussures au lieu d’un modèle ordinaire. À vrai dire, ces chaussures de vélo vous offriront plus de confort, tout en augmentant votre performance. Pas moins d’une vingtaine de marques proposent ces types de chaussures de sport, ce qui rend de plus en plus difficile le choix. Pour vous aider à acheter les bonnes chaussures de vélo, vous avez ici une liste des meilleures offres.

 

Qu’est-ce qu’une chaussure de vélo?

Mettre des chaussures ordinaires ne vous procurera pas la même sensation qu’avec des chaussures de vélo. Pour comprendre cela, voyons ces différences. Les chaussures de vélo assemblent une cale et des pédales. La cale est à fixer à la semelle. Elles peuvent être munies de tige thermoformable qui suivra correctement la forme des pieds au bout d’un quart d’heure. En général, ces chaussures sont attachées avec les pédales des vélos. Quant à sa semelle, elle est soit rigide ou en carbone, idéale pour les professionnels; soit semi-rigide pour les débutants. Les modèles les plus performants sont même équipés de ventilation. Mais la plus grande différence se trouve dans le confort. 

En effet, les chaussures de vélo sont antidérapantes et légères en même temps et leur port n’est pas réservé aux compétitions.La chaussure attachée à  la pédale donne une bonne stabilité, ce qui permet un gain de puissance, car il n’y a pas beaucoup d’effort à faire lors de la phase montée. De plus, pédaler avec ses chaussures est confortable, surtout si vous optez pour des pédales  automatiques. Pour vous chausser, il suffit d’aligner la cale avec la pédale, et l’insérer. Lorsque vous entendrez un bruit, cela signifie que l’emplacement est correct. Une fois que c’est fait, vous pouvez régler la tension de la pédale pour moins ou plus de sensibilité. Pour se déchausser, il suffit de pousser vers l’extérieur ou vers l’intérieur selon le modèle. 

Lors de vos premières utilisations, il est préférable de régler la fixation au minimum, cela vous permettra de libérer vos pieds plus simplement, avec uniquement un mouvement de cheville. Si vous avez opté pour des pédales automatiques, le système de clipsage et déclipsage reste le même. Le mieux est de vous exercer avant de passer sur un vrai circuit.

Les critères à prendre en compte pour l’achat

Bien que vous soyez décidé, sachez que l’achat des chaussures de vélo dépend de quelques critères. En premier, le choix de la pédale est important. Celles automatiques conviennent surtout pour les professionnels, et sont retrouvées sur les chaussures de vélo VTT et de route. Grâce à un ressort contenu dans la pédale, vous pouvez mettre et remettre le pied plus rapidement et plus facilement. Les pédales plates sont, quant à elles, placées, sur les vélos de ville. Mais on peut retrouver tout de même des trekkings avec des pédales automatiques. Ensuite, la semelle doit être rigide ou au moins semi-rigide. Privilégiez aussi la tige avec des matériaux qui suivent plus facilement la forme des pieds. Concernant le système de serrage, les mieux sont les molettes de réglage, les velcros et les boucles micrométriques. Aussi, les chaussures de vélo doivent être très résistantes et donc fabriquées avec des matériaux de qualité. Sans oublier la finition intérieure, car la semelle intérieure garantit le confort obtenu. Cette semelle doit être antidérapante et aérée.

Après avoir pris en compte ces critères, vous pouvez passer sur les points moins importants comme la couleur ou le poids. L’achat de ces chaussures nécessite que vous sachiez votre taille. En outre les professionnels (tous ceux qui pratiquent le vélo en continu) ont au bout de quelques minutes ou heures des pieds gonflés. D’autant plus que chaque pied est différent et selon une étude, les professionnels de ce sport auraient tendance à avoir un ou des pieds un peu déformés. Une demi-pointure en dessus serait donc la plus idéale. Ainsi, si vous craignez de ne pas avoir la bonne taille, le mieux est d’acheter en magasin pour pouvoir les essayer. Mais si vous connaissez votre pointure ou si vous en avez déjà eu un auparavant, vous êtes libre d’acheter où vous le souhaitez. Mise à part la pointure, il faut aussi vérifier que la cale sur la chaussure est compatible avec votre pédale.

Les différents types de chaussures de vélo

On distingue, en général, 2 types pour ces chaussures. Le premier est le modèle sur route, le plus souvent fabriqué avec du carbone ou avec du plastique. Il se démarque par ses 3 vis de fixation de la cale. Le second est un modèle VTT qui possède des cales plus résistantes que le premier modèle . Il s’agit le plus souvent de métal, et la fixation de ses cales se fait avec 2 vis. Contrairement au modèle sur route, vous pouvez marcher plus facilement avec, car ses cales sont plus petites et sa semelle est équipée de crampons, ce qui est idéal, car en montant sur un VTT on est souvent amené à marcher. 

À part ces 2 types les plus visibles, il existe aussi des chaussures de downhill: identiques à celles de VTT, mais beaucoup plus résistantes et flexibles; des chaussures de vélo de ville ou trekking avec lesquelles vous n’aurez aucun mal à marcher et des chaussures pour vélo d’intérieur qui peuvent être remplacées par les modèles de ville ou VTT. Concernant le budget à prévoir, peu importe le prix auquel vous êtes prêt à payer, vous trouverez surement un modèle qui entre dans votre budget. En effet, les chaussures de vélo sont proposées à des prix divers, et bien évidemment avec une qualité variable aussi. À moins de 50 euros, il est facile de trouver un modèle basique. Mais si vous souhaitez vous pencher sur du haut de gamme, le prix moyen est de 400 euros. Si vous optez plutôt pour un modèle sur mesure, il faut compter entre 500 à 2000 euros.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier