Les bons gestes lorsqu’il faut rouler sous la pluie à vélo

Dernière mise à jour: 02.04.20

 

En connaissance de cause ou surpris par des conditions météorologiques capricieuses, rouler à vélo sous la pluie peut rapidement devenir un véritable calvaire. En plus des trombes d’eau qui vous tombent sur la tête, vous devez également gérer l’humeur des automobilistes et l’état du terrain. Voici quelques conseils bien utiles.

 

Adaptez votre style de conduite

Que vous rouliez en ville, en rase campagne ou sur une piste de compétition, toute votre méthode de conduite de vélo se remet en question lorsque la pluie s’invite dans votre périple. En effet, outre le simple paramètre de l’encombrement de la route, vous devez désormais prendre en compte de nombreux autres facteurs. Parmi ceux-ci, l’état de la chaussée constitue le premier point à considérer. En période normale, l’adhérence de votre roue peut être optimale, mais avec la pluie, elle peut rapidement se réduire à zéro, notamment si vous montez un vélo de route. Les pneus lisses peuvent vous mettre à terre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, si vous ne changez pas radicalement de style de conduite. Dans tous les cas, la meilleure solution consiste à ralentir et à ressentir les signaux que vous adresse votre vélo par l’intermédiaire de la roue, l’élément de liaison au sol.

Par ailleurs, en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, vous devez adopter une conduite plus attentive. En pleine ville, gardez envers et contre tout le côté droit. Dans la mesure du possible, roulez dans les pistes cyclables, et évitez de vous faufiler entre les véhicules. En temps normal, cette technique provoque déjà la fâcheuse tendance des autres usagers de la route à s’énerver, et en temps de pluie, la mauvaise visibilité risque de vous coûter cher. Sur une route moins fréquentée par contre, vous pouvez garder votre rythme, en prenant soin malgré tout de lever un peu le pied pour ne pas brusquer en cas de freinage d’urgence. Ce conseil vaut également en compétition, sur une piste de vélo cross. Dans ce contexte en effet, vous êtes préparé et équipé en conséquence, du casque aux chaussures de vélo. Néanmoins, ralentir un peu reste judicieux lorsque vous pouvez vous le permettre, car la gravité d’une blessure reste fonction de la vitesse en cas de chute.

Sachez utiliser vos freins

Lorsque la pluie survient, le freinage devient la problématique numéro un pour les cyclistes. L’humidité réduit en effet l’adhérence de manière exponentielle, et les glissades hilarantes peuvent aboutir à des blessures graves. De ce fait, vous devez connaître le principe du freinage pour éviter le pire, lorsque vous roulez sous la pluie. Le premier réflexe consiste à éviter les coups de frein brutaux, surtout si vous disposez d’une bicyclette munie d’un système de frein sur jante.

Contrairement au frein à disque qui arrête toujours le vélo par temps sec ou mouillé, le frein sur jante perd de son adhérence à la moindre humidité. Une sollicitation brusque ne pourra donc pas vous arrêter. Pour y arriver, vous devez freiner progressivement, en alternant les appuis et les relâchements des commandes de freinage, sur une distance suffisante avant de maintenir un freinage appuyé pour vous arrêter. Les mouvements alternés permettent à la jante de se réchauffer, et donc de sécher pour redonner l’adhérence nécessaire à la matière de friction du frein, qui va retrouver tout son mordant.

Autre conseil concernant la méthode de freinage, apprenez à en doser la répartition. En temps normal, l’on se sert surtout du frein arrière pour s’arrêter. En temps de pluie, vous devez apprendre à répartir cette action à taux égal sur les deux roues. Vous maintiendrez ainsi un meilleur équilibre général, tout en permettant un temps de réponse plus rapide.

 

Utilisez des équipements de signalisation

Lorsqu’il pleut des cordes, la visibilité peut rapidement devenir nulle. Selon les réglementations en vigueur, un cycliste est tenu de disposer de certains équipements obligatoires, à utiliser en toute saison. Il en est ainsi du gilet réfléchissant, que vous devez toujours endosser. Même après vous être équipé de votre veste et de votre pantalon imperméables, vous devez obligatoirement porter ce vêtement réfléchissant pour permettre aux autres usagers de la route de vous voir. Vous courrez ainsi moins de risque de vous faire renverser, si vous ne roulez pas dans votre couloir dédié.

Dans le point de vue opposé, vous avez également la responsabilité de bien regarder où vous allez. N’hésitez pas à allumer vos lumières, à savoir le petit phare à l’avant pour éclairer votre chemin, et le feu rouge à l’arrière. Ces feux doivent malgré tout suivre les normes requises, pour ne pas éblouir les autres. De plus, ils rajoutent de l’efficacité à votre gilet réfléchissant, dans l’objectif de signaler votre présence.

Prenez la bonne décision

En cours de route, lorsque vous constatez que le temps se gâte, vous disposez de deux options : accélérer pour arriver plus rapidement à bon port, ou vous préparer et enfiler vos équipements contre la pluie, pour ne pas vous mouiller. Cette seconde option reste la plus conseillée lorsque vous en êtes encore à la moitié de votre trajet. Dans votre avancée, si la pluie tombe effectivement, vous vous retrouvez également devant l’obligation de prendre une décision. Généralement, vous pouvez opter pour l’un des trois choix suivants.

Premièrement, si vous constatez que la pluie n’altère pas tellement vos possibilités, vous pouvez continuer à pédaler pour arriver à destination. Veillez néanmoins à appliquer les principes de base de la sécurité, à savoir ralentir au besoin, et freiner assez loin à l’avance pour pouvoir vous arrêter là où il le faut.

Ensuite, si vous constatez que la pluie est assez forte, et que le terrain devient plutôt dangereux, la meilleure option consiste à descendre et à pousser votre vélo, surtout si votre destination n’est plus très loin. Dans le cas contraire enfin, si vous n’êtes pas encore près d’arriver, la sagesse recommande de trouver un abri et d’attendre que la pluie s’arrête. Votre vélo et vous vous en porterez mieux.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier