Le kettlebell : un accessoire de musculation complet

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

De nos jours, les salles de sport regroupent des matériels aussi performants les uns comme les autres pour se muscler ou tonifier le corps. L’un des équipements les plus en vogue du moment est le « kettlebell ». Ces dispositifs revêtant le design d’un boulet de canon ont trouvé rapidement du succès auprès des amateurs de fitness et des enseignes se spécialisant dans la remise en forme. Si vous ne savez pas encore de quoi il s’agit, dans cet article, nous vous délivrons les informations nécessaires dont vous aurez besoin.

 

Kettlebell : Historique

Le Kettlebell tire son origine dans le pays soviétique, communément appelé, la Russie. Au commencement, il était en fonte ou en acier, de nos jours, on le retrouve en plastique. Il s’agit d’un équipement revêtant la forme d’une boule de bowling ou d’un boulet de canon, doté d’une base plate qui sert de stabilisateur et d’une anse sur le dessus pour le soulever.

Il apparaît au 17e siècle comme étant un outil de pesage pour les marchandises. Au fil du temps, il devint un matériel de compétition pour les hommes forts. Petit à petit, il s’intègre dans la vie quotidienne de la population et devient le premier accessoire d’entraînement de l’armée pour la musculation dans les années 1970.

La démocratisation de cet équipement ne se fait que dans le début du second millénaire. De grands athlètes de haut niveau comme de nombreuses stars se sont adonnés à sa pratique. Aujourd’hui, il reste incontournable dans les salles de sport, et se transforme en un équipement de prédilection pour les personnes recherchant performance et maintien de bien-être optimal.

 

 

Les avantages de l’utilisation d’un kettlebell

Si l’on devait comparer le kettlebell avec un équipement de musculation, on pourrait y discerner de multiples avantages. Pour commencer, l’accessoire reste pratique et peu encombrant en termes de rangement. En effet, il ne prend pas de place et ne gênera pas non plus votre espace du fait que son design dépend généralement de son poids.

Grâce à la présence de la poignée, la manipulation n’en sera que facilitée. De plus, il se transporte simplement avec l’anse. Il se trouve rapidement une place dans votre voiture ou dans votre sac, si jamais vous prévoyez de l’emporter avec vous en voyage. De ce fait, il est donc possible de suivre votre entraînement au kettlebell n’importe où que ce soit à la maison, dans le jardin, au parc et bien d’autres endroits encore.

La polyvalence reste également un atout. Vous pouvez pratiquer une multitude d’exercices avec cet accessoire. Il vous permettra aussi de tonifier une zone spécifique de votre corps.

 

Quelques inconvénients

Le kettlebell sollicite généralement les muscles du dos. Si vous ressentez de douleurs à ce niveau, il reste préférable de ne pas se lancer, du moins demandez l’avis de votre médecin traitant.

L’ajustement de poids de l’équipement s’avère impossible. On ne peut en rajouter ni en soustraire. Il vous faudra donc compter sur un autre matériel pour explorer cette option.

Les exercices réalisés avec le kettlebell requièrent de la précision dans la posture. Il est nécessaire de trouver le meilleur placement. De cette manière, vous éviterez les décalages posturaux ou encore les dissymétries musculaires. Pendant la pratique, veillez également à avoir un espace suffisamment important, car les bras doivent être étendus au maximum lors de certains enchaînements.

 

Comment se procurer un kettlebell ?

Comme tout matériel de sport, acquérir le bon reste une priorité afin d’en venir à des résultats satisfaisants. Pour cela, il vous faudra vérifier quelques paramètres avant de vous lancer dans un achat définitif si vous décidez de vous en procurer un pour vous entraîner à la maison.

Ces équipements se déclinent généralement entre 8 et 48 kg. Si vous débutez dans le domaine, orientez-vous vers les modèles moyennement légers pour que vous puissiez facilement assimiler les techniques. Dans tous les cas, assurez-vous que le spécimen en question réponde à ce critère afin de ne pas compromettre le bon déroulement de vos séances et le maintien de votre bien-être.

Sur le marché, il existe deux grands types de kettlebell. Les premiers sont faits en fonte et sont destinés pour les entraînements de « style dur ». Ces exercices sont axés sur la puissance en regroupant des mouvements intensifs dans un laps de temps minime. Les seconds quant à eux sont conçus en acier de compétition et sont sollicités dans les « sports girevoy ». Ces derniers consistent à effectuer des gestes efficaces sur une longue période. De ce fait, il reste important de sélectionner le modèle en fonction de la nature des enchaînements que vous prévoyez de réaliser.

 

 

Comment se vêtir pendant la pratique ?

Lors de vos entraînements avec votre kettlebell, sachez qu’il est également primordial de se munir des bons accessoires vestimentaires afin d’optimiser vos performances.

Pour ce qui est des chaussures, préférez les matériels dotés d’une semelle présentant une accroche fiable et un amorti maximum. Ainsi, votre équipement vous procurera une stabilité à toute épreuve et une meilleure absorption des chocs. Le tout en laissant vos pieds respirer.

Le haut doit être une tenue légère, sans manches, afin de ne pas retenir votre transpiration et de ne pas vous gêner dans vos mouvements.

En ce qui concerne les bas, il ne doit pas vous limiter dans vos gestes. Optez pour un modèle de pantalon similaire pour la pratique de running procurant une aération de cette partie de votre morphologie.

 

Quels sont les enchaînements possibles avec le kettlebell ?

Nombreux sont les exercices réalisables avec le kettlebell. Ils sont classés suivant la catégorie de muscles que vous souhaiteriez solliciter.

Vous pouvez donc vous adonner au swing (à 1 ou 2 bras), le split squat, le front squat, le moulin-à-vent, le Thruster, le développé couché à un bras, le redressement assis, les fentes, le clean. Il s’agit ici des exercices de base qui sont les plus efficaces dans la pratique du kettlebell. À noter qu’une séance d’entraînement dure une dizaine à une vingtaine de minutes. Le mieux étant toujours de vous faire coacher par un professionnel afin de facilement atteindre vos objectifs.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...