Le fartage des skis : comment s’y prendre ?

Dernière mise à jour: 24.08.19

 

L’entretien est un procédé essentiel pour garder les accessoires de sport en bon état, mais aussi pour les préparer à une saison intense. À l’inverse de ce que l’on peut penser, les skis doivent passer par une étape cruciale avant même de les enfiler sur la piste. Pour glisser correctement et plus vite, il faut les farter. Mais sait-on exactement ce qu’on doit faire ? Cet article vous aidera à connaître lesdites phases à suivre. Vous n’aurez ainsi plus besoin d’aller dans une boutique de ski pour vous occuper convenablement des vôtres.

 

Tout d’abord, voyons ce que signifie le fartage

Méthode qui consiste à favoriser une glisse plus fluide aux skis sur la neige, le fartage protège les semelles contre les frictions, l’humidité et donc l’oxydation. Il s’agit de la pose d’un revêtement spécifique sur la surface inférieure des lames via une procédure à chaud ou à froid. Évidemment, le dosage doit être effectué correctement. Une couche trop épaisse donnera un effet ventouse, ce qui vous ralentira. Si elle est trop fine, on expose les skis à la pression directe de la neige, ce qui les endommagera.

 

 

À quel moment farter ses skis ?

On s’y prend lorsqu’on achète une paire. En général, les skis ne sont pas encore fartés à l’état neuf. Dès l’acquisition, pensez à effectuer le fartage. Certains vendeurs proposent de le faire eux-mêmes, car ils possèdent le matériel nécessaire ainsi que le personnel compétent. Dans la mesure du possible, regardez et prenez note de chaque étape. Cela vous permettra d’avoir un aperçu de la procédure à suivre.

D’autres préfèrent s’y mettre avant que la saison ne commence. Ceux qui disposent d’une paire déjà utilisée effectuent le fartage quelques jours avant l’ouverture des pistes. N’ayant pas servi pendant un bout de temps, les skis perdent considérablement en performance. Le procédé permettra en effet de remettre en état les semelles qui n’ont pas touchées la neige durant l’été.

Tout au long de l’hiver. Au bout de plusieurs tours de piste, les skis commenceront à s’émousser. Vous ne ressentirez pas la même vitesse que lors des premiers jours suivant le fartage. Pour savoir si vous devez le refaire, il suffit de regarder les semelles. Si elles vous paraissent sèches ou si elles palissent, c’est qu’il est temps.

 

Les outils indispensables

Farter ne se fait pas avec tout et n’importe quoi. Procurez-vous les outils propres à la tâche pour bien l’effectuer. Vous aurez donc besoin d’un fer à fart que vous pouvez remplacer par un fer à repasser à thermostat réglable. Il faut aussi un racleur métallique, un chiffon en fibre synthétique, une lime bâtarde et une brosse en nylon ou en crin. Évidemment, un fart adapté à la température de la région de ski est essentiel. En outre, une solution nettoyante vous aidera pour le lavage. Une fois que vous avez tous les accessoires en votre possession, vous pourrez enfin commencer le travail.

 

Farter à froid

Si vous venez d’acheter vos skis ou que vous les sortez tout juste de votre garage pour une utilisation immédiate, le fartage à froid s’impose. Ce moyen présente une bonne efficacité pour un usage d’une journée. La procédure dure seulement quelques minutes, donc juste avant d’aller sur la piste de descente. Voici alors les étapes à suivre.

Premièrement, badigeonnez le fart à froid sur toute la semelle. Essayez de crayonner chaque partie pour une protection optimale. Servez-vous après d’une brosse en liège pour chauffer le champ enduit. Avec la housse de masque, faites fondre le fart. Et enfin, utilisez une balayette en crin de cheval pour frotter le tout.

 

 

Fartage à chaud

Le fartage à chaud, contrairement à celui à froid, prend du temps. Chaque séquence nécessite un travail minutieux, étant donné que vous n’allez pas utiliser ce procédé très souvent. En disposant des bons accessoires, vous travaillerez correctement votre paire de skis.

Commencez par le nettoyage des semelles. On se sert d’un chiffon en nylon pour frotter assidument la surface. Suivez le sens de la glisse pour obtenir un résultat impeccable.

Chauffez le fart en le plaçant au-dessus de planches. Mettez la partie inférieure en haut pour le travailler plus facilement. Rappelez-vous que trop étaler n’apporterait rien de bon. Toute chose utilisée en excès ne causera que des problèmes. Et dans le cas des skis, cela les ralentira. La température recommandée pour chaque type de fart est toujours indiquée par les fabricants du produit. Pensez alors à la respecter pour obtenir un élément fondu optimal.

Repassez la surface enduite avec un fer. Veillez à étaler le fart sur toute la semelle en suivant la longueur. Assurez-vous que la chaleur ne soit pas trop élevée et évitez qu’il y ait de la fumée. Dans ce cas, arrêtez immédiatement et faites baisser la température du fer avant de reprendre. Le but est d’étaler de manière homogène le fart et non de le brûler.

Servez-vous de votre racleur métallique pour racler la semelle, une fois qu’elle a refroidi. Pensez évidemment à affûter cet accessoire en utilisant une lime bâtarde. Il faut en effet qu’il soit bien aiguisé pour supprimer correctement les excès et les parties bombées.

En vous servant d’une brosse en nylon, nettoyez la surface entière de la semelle. Frottez jusqu’à ce que vous voyiez à nouveau les stries. Cela garantira une meilleure glisse et accroitra votre vitesse, quand vous descendez les pistes. Vous améliorerez votre niveau.

En finition, passez un coup de chiffon sur les skis. Cela aide à enlever les miettes, mais assurera également un aspect brillant.

Lorsque vous vous lancez dans le fartage à chaud, il est toujours recommandé de se servir de gants. Cela évite les traces de doigts et permet d’avoir un résultat clean. Durant de ce procédé, veillez aussi à ne pas resserrer les étaux si vous effectuez le travail dessus. La pression alliée à la chaleur risquerait d’endommager les skis pour de bon.

Assurez-vous de toujours respecter les étapes et leur ordre pour obtenir un résultat satisfaisant. Bien sûr, si vous avez des doutes sur vos compétences ou tout simplement à cause d’un manque de temps, envoyez les skis chez un spécialiste.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...