Le baseball : les étapes d’initiation

Dernière mise à jour: 20.06.19

 

Se lancer dans la pratique d’un nouveau sport n’est pas chose aisée. Vous devrez passer par plusieurs étapes d’apprentissage avant de vraiment pouvoir commencer à jouer correctement. L’idéal dans ce cas-là est de se tourner vers un club spécialisé si vous envisagez de vous appliquer pour devenir professionnel. Par ailleurs, si vous ne souhaitez que vous amuser, vous n’aurez qu’à assimiler les bases. Nous vous en disons plus dans les lignes qui suivent.

 

Connaître les règles du jeu

Il va de soi que pour vous adonner à un sport, vous devrez savoir ce qu’il faut ou pas faire tout au long du match. Vous aurez à vous informer sur les principes du baseball pour pouvoir entrer sur le terrain avec vos amis. Notez donc en premier lieu qu’une partie s’étend sur plusieurs manches. Cela varie de 6 à 9 selon ce qui a été décidé avant de commencer. Lorsque vient le tour d’une équipe d’attaquer, l’autre ne fera que défendre le terrain.

Pour gagner un point, il suffit de frapper la balle de partir de sa position initiale pour ensuite y revenir en faisant le tour de l’aire de jeu. Pendant ce temps, le camp opposé s’exercera à éliminer le coureur en lançant la balle à la première base. Une fois que trois membres de l’équipe se voient retirés, les adversaires échangent leur place.

 

 

Appréhender la forme du terrain

La surface de jeu du baseball diffère de la plupart de celles des autres sports comme le football ou le basketball. Déjà, sa forme n’est pas rectangulaire comme d’accoutumée. Elle ressemble plus à un genre de cône. Celui-ci se compose de trois bases placées sur chaque sommet d’un triangle. En dehors de ce dernier, on a trois champs : le centre, le droit et le gauche. À ces endroits se placent les joueurs chargés de défendre le terrain dans le cas où le coup de batte part loin.

Chaque poste a son propre emplacement. Le receveur par exemple s’installera à la base du cône. Et sur la même droite on a le batteur et le lanceur. Trois autres membres de l’équipe se mettront sur chaque base afin d’attendre la passe des défenseurs et alors stopper l’élan du coureur. En général, les grandes lignes concernant l’air de jeu ne sont pas difficiles à saisir. Une fois que vous en aurez compris la configuration, vous pourrez vous adonner à des tests en créant par exemple un petit espace dédié chez vous. Il vous sera ainsi possible de simuler un match avant d’entrer dans la cour des habitués.

 

Connaître chaque fonction des joueurs

Cette étape reste également primordiale. Si vous ne vous informez pas un minium sur le sujet, vous risqueriez alors de vous perdre pendant le match et de vous tourner au ridicule. Aussi, cela est nécessaire si vous souhaitez accompagner votre petit-ami à une partie et que vous n’y connaissez pas grand-chose au baseball. Vous éviterez par la même occasion de vous ennuyer.

Ainsi, il y existe neuf postes clés dans ce sport. Il s’agit notamment du lanceur, du receveur, de la première, deuxième et troisième base, de l’arrêt-court, du champ gauche, centre et droit.

Chacun de ces membres a leur rôle bien distinct. Aucun ne doit être pris à la légère. Étant un sport d’équipe, le baseball se joue en cohésion avec ses partenaires. Ce n’est que de cette façon que l’on peut gagner. En ce sens, cette discipline renforce également le caractère et inculque des valeurs importantes pour la vie en société. Il s’agit donc d’une bonne alternative pour les enfants si vous envisagez de leur trouver un passe-temps.

 

 

Les bases d’une bonne technique au baseball

Les principales actions au baseball sont : la frappe, le lancer et la réception. Chacune de ces dernières requiert une certaine technique de la part du joueur.

À la frappe, le sportif devra d’abord se placer dans la boîte du batteur. Pour ce qui est de la prise de la batte, vos mains doivent impérativement se toucher. Positionnez l’accessoire à 6 pouces de votre poitrine. L’écartement de vos pieds devra être égal à la largeur de vos épaules. Essayez de vous détendre et d’assouplir vos membres. Lorsque la balle arrive vers vous, concentrez-vous sur sa trajectoire afin de déterminer s’il s’agit ou non d’un bon lancer. Dans le cas contraire, vous n’aurez pas à la frapper. Si par contre il s’avère que la balle passe bien par la zone de strike, appuyez votre corps sur votre jambe avant et réalisez votre swing.

Si vous envisagez de plutôt prendre la place du lanceur, vous devrez assimiler les quelques points qui suivent. D’abord en ce qui concerne votre position, vous pouvez soit vous tenir de face soit de profil selon ce qui vous mettra le plus à votre aise. Par ailleurs, vous pouvez donner jusqu’à 5 effets à la balle. On parle notamment du fastball (classique), de la slider, de la curveball, de la changeup et de la Knuckleball. Cela dépendra de votre niveau. Il vous faudra vous acharner à vos entraînements pour pouvoir maîtriser tous ces types.

En outre, le lanceur devra aussi posséder quelques talents de feinteur. Il devra simuler ses attaques afin que le batteur ne sache pas d’où va venir la balle. Cela sera également décisif dans le jeu et pourrait faire gagner des points à votre équipe. Pour réaliser son action, ce poste devra appuyer son poids vers l’avant en levant son pied dominant. Une fois que celui-ci touche le sol, vous devrez vous aider de votre pied pivot pour avoir plus d’impact. Envoyez ensuite la balle en gardant le coude au niveau de l’épaule.

Enfin, la réception. Pour bien effectuer cette tâche, vous devrez toujours rester concentré sur la trajectoire de la balle. De la souplesse sera également requise. Vous devrez constamment vous montrer aux aguets. Lorsque la frappe est faite, vous aurez à réfléchir vite pour déterminer la bonne action à entreprendre à savoir : courir, rester en position ou plonger. Pour une prise optimale, vous devrez vous apprêter à avancer vers la balle.    

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...