La raquette de tennis : choisir la bonne

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Qu’importe le sport dans lequel vous prévoyez de vous lancer, sachez que vos équipements conditionnent généralement vos performances. En effet, les matériels que vous utiliserez doivent répondre à certains critères pour que leur efficacité soit optimale. C’est également valable pour les raquettes de tennis. Il existe divers paramètres sur lesquels vous aurez à vous pencher avant de prendre la décision de finaliser votre commande. Ensuite vient la série de tests pour avoir une idée sur les performances du dispositif une fois sur le court.

 

Les critères à prendre en compte avant d’en acheter

Si vous êtes un amateur de ce sport, vous vous êtes déjà peut-être souvent imaginé sur le court, dans la peau des grands noms de cette discipline, comme le Suisse Roger Federer, l’Espagnol Rafael Nadal ou encore le Serbe Novac Djokovic. Cependant, pour atteindre ces niveaux de jeux athlétiques, il vous faudra avoir en main le matériel qui répondra à vos attentes.

Lors de l’achat d’une raquette, le poids représente l’élément initial sur lequel tout joueur qui se respecte doit se concentrer. Il varie entre 250 et 350 g, n’incluant pas le cordage. Pour ce dernier, vous compterez environ 15 g de plus. De nos jours, les matériaux utilisés par les fabricants résultent de recherches technologiques qui leur permettent de proposer des caractéristiques regroupant légèreté, tolérance et rigidité. D’une manière générale, le poids de la raquette procurera la sensation convoitée durant le jeu. Si vous optez pour la puissance, il vous faudra sacrifier la maniabilité, et inversement, un dispositif facile à manipuler délaissera la puissance.

 

 

La taille du tamis est également à considérer. De cette partie de l’équipement dépendent les effets que vous recherchez sur la balle. Plus elle est grande, plus votre raquette est tolérante et vous fera gagner en puissance. Avec la tonne d’articles sur le marché, il est plus judicieux de s’orienter vers les spécimens polyvalents surtout si vous débutez. Ces références disposent d’un tamis d’environ 645 cm².

La rigidité de la raquette plus communément connue sous l’unité RA ou indice de Rahmen représente le profil de l’équipement du cadre. En d’autres termes, il s’agit de son épaisseur et des éléments contribuant à sa composition. Plus le cadrage est fin, plus vous aurez un article souple entre vos mains, optimisant la précision.

La taille du manche doit aussi figurer parmi vos paramètres de choix. Habituellement, vous retrouverez 6 indices de mesures dans le commerce, en allant de 0 à 5, zéro étant le plus faible et 5 le plus épais. Pendant le test, prenez le grip entre votre main, l’espace entre le majeur et la paume doit être compris entre 0.5 et 1 cm. Si non, c’est que la raquette n’est pas pour vous.  

 

Les étapes à franchir pour le test d’une raquette de tennis

Une fois que vous avez votre matériel en main, il ne s’agit pas d’aller le lendemain sur un court et de participer à des tournois. Il est tout d’abord nécessaire de pratiquer quelques séances de test.

Et pour commencer, le premier point à aborder est la condition physique. Mettez-vous en forme comme si vous alliez disputer un match important pour être au mieux de vos performances. Essayez de vous rappeler la dernière fois que vous avez jouée. Les spécialistes sont formels sur le fait que si vous n’avez pas touché à une raquette depuis longtemps, il se pourrait que vous ayez perdu quelques sensations. Il est donc important que vous situiez à quel niveau vous en êtes actuellement.

Pendant la phase de test, entraînez-vous avec la raquette dont vous vous servirez en compétition. Il est absolument dénué de sens d’entrer sur un court à un tournoi, une raquette avec laquelle vous n’avez jamais joué à la main. Toutefois, ne l’usez pas trop pendant l’échauffement afin de ne pas avoir à trop vite la remplacer ou achetez deux modèles identiques que vous utiliserez à tour de rôle. Si vous n’avez aucune idée des caractéristiques de votre futur équipement, adressez-vous à un club qui est toujours en étroite relation avec un magasin d’équipement sportif. On vous y conseillera sur le matériel à utiliser en fonction de votre style de jeu, des cordages et des tensions habituelles de votre raquette.

Dans les débuts de vos tests, la recherche de sensations doit être priorisée. De ce fait, dès que vous aurez identifié votre niveau, le mieux est de ne pas vous forcer. Il se pourrait que certaines gênes apparaissent lors des premiers coups. Cela ne devrait pas vous empêcher de jouer et de continuer votre séance. D’une manière générale, il est préférable de se donner 15 minutes avant de délivrer le verdict final sur l’efficacité du produit. Si au-delà de ce délai, vous ressentez toujours les sensations désagréables, il est probable que l’équipement ne convienne pas totalement à vos attentes.

 

 

Une fois que vous avez trouvé la raquette correspondante à vos performances, il est maintenant temps d’aborder les différentes phases de jeu. Et pour cela, mettez-vous dans des scénarios, reflétant plusieurs aspects d’un match de tennis. Placez-vous en conditions de jeu, par exemple, dans un set gagnant sur un score de 5-5 afin de simuler la pression et les tensions qui y existent.

Les différentes palettes de coups doivent aussi être revisitées comme les services, les volées, les smashs, les revers et les divers effets sur la balle, en étant mobile et actif sur le terrain. Une fois ce parcours exécuté, vous pouvez également vous appuyer sur des avis extérieurs comme votre challenger ou votre coach, en plus de votre ressenti pour la délivrance des résultats.

Pendant de la pratique, il vous faudra essentiellement garder les conditions de jeu similaire à un match de compétition. Le choix de l’adversaire doit alors être faire l’objet de beaucoup de sérieux ainsi que le type de surface. Il est évident que les sensations sur terre battue ne sont pas les mêmes sur le goudron ou sur le gazon. De ce fait, assurez-vous de vous exercer sur un terrain qui sera favorable d’optimiser vos performances, dans un cadre qui ne change pas avant la fin de vos entraînements en indoor. En outdoor, il vous faudra cependant prendre en compte les aléas climatiques.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...