Home Trainer : l’essentiel à savoir

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Durant la saison froide, notre bicycle se retrouve souvent bloqué dans le garage. La raison à cela est liée aux conditions climatiques défavorables pour la pratique. En conséquence, les cyclistes, amateurs ou professionnels font parfois appel à un équipement populaire qu’on surnomme : le Home Trainer afin de ne pas rester inactif. Ce sont des appareils compatibles avec les vélos de routes ou les VTT. On les utilise pour compléter les séances d’entraînement sans avoir à sortir de chez soi.

 

Les différents types d’Home Trainer

Dans le commerce, vous retrouverez différents types de Home Trainer, utilisant tous le même principe de fonctionnement. Ils recréent les bienfaits de la pratique du vélo sans que vous ayez à sortir affronter les diverses conditions climatiques. Sur le marché, vous aurez la possibilité d’en choisir selon les performances que vous recherchez, mais aussi en fonction de votre budget.

Sur le commerce, les appareils à rouleaux sont les plus fréquents. Leur installation ne requiert pas de procédés compliqués. Il suffit de les mettre en place dans un endroit stable. Ensuite, vous positionnerez votre vélo en dessus. Les exercices sur ce type d’équipement sont souvent classés comme des entraînements libres du fait que la résistance des roulements est relativement nulle. De ce fait, ils ne simulent pas les conditions réelles de la route, mais restent tout de même utiles pour garder la forme. En effet, leurs bienfaits sont similaires à un footing d’entretien, car ils mettent en évidence la cadence de pédalage plutôt que l’effort fourni pour faire tourner le braquet.

Les Home Trainer à transmission directe sont récemment apparus. Leur installation s’effectue au niveau de la roue arrière de votre bicycle. Il vous faudra donc retirer cette dernière pour que l’appareil se positionne correctement. Un volant en acier accompagne généralement l’équipement, et s’active sous l’effet du pédalage. Un système électronique entre en jeu pour s’occuper de la résistance.

Pour le cyclotrainer, la simplicité d’utilisation constitue son principal atout. Il se montre également peu encombrant. De plus, il offre au cycliste une possibilité de changement de freinages. De quelle manière ? Grâce à la présence d’un câble spéciale s’installant sur le cintre du vélo. Généralement, il propose 5 à 10 positions de freinage et le processus peut s’effectuer par l’intermédiaire d’un système magnétique ou hydraulique.

En ce qui concerne l’ergotrainer, il utilise l’électronique pour la gestion de vos performances, telles que le freinage ou la transmission. Il s’accompagne également d’un tableau de bord venant s’installer sur le cintre de votre engin. De plus, vous pourrez personnaliser vos programmes d’entraînement suivant la difficulté que vous souhaitez affronter ou le nombre de kilomètres à parcourir. Son avantage réside dans la possibilité du cycliste à recueillir toutes les informations dont il a besoin comme la cadence de pédalage, la vitesse ou encore la distance.

Le Home Trainer Virtuel diffère de ce dernier type par la présence d’un affichage en 3D sur vos écrans d’ordinateur ou de télévision. À l’aide de cet équipement, vous pouvez voir des images de synthèses défiler, recréant un paysage virtuel pour pallier la monotonie pendant votre course. Il se dit « connecté », car vous pouvez aller sur Internet et y partager vos performances.

 

 

Les bienfaits du Home Trainer

En général, le Home Trainer est opérationnel à tout moment de l’année. Cependant, les spécialistes préconisent une utilisation modérée de cet appareil. Pour eux, il vient en complément de vos entraînements habituels en vélo pendant les périodes où la pratique en extérieur demeure limitée. C’est par exemple le cas en hiver. En effet, il reste une bonne alternative aux sorties qui peuvent être réduites par les conditions météorologiques.

Cet équipement influence tout d’abord votre rythme cardiaque. Lorsque vous faites du Home Trainer, vous n’aurez pas à subir les défauts de terrains ou les variations de la route comme les virages, les descentes ou les montées. Cet appareil crée la production d’un effort constant de la part du cycliste et ainsi permet un maintien de la fréquence cardiaque à un niveau précis.

Avec un Home Trainer, vous avez aussi la possibilité de mieux cibler vos séances d’entraînement et leur intensité. L’effet d’inertie du vélo est inexistant contrairement à la résistance qui est toujours présente (sauf pour les rouleaux libres). Il devient facile de calibrer les séances de cardio et les travaux de puissance.

Pour les amateurs et les cyclistes professionnels, le Home Trainer est également un bon moyen pour s’échauffer avant d’affronter les grandes épreuves. On peut aussi y recourir comme à un appareil de décontraction des muscles après des efforts intenses.

 

 

Les désavantages du Home Trainer

Le grand bémol de cet équipement se situe généralement au niveau de la transpiration excessive du cycliste, soulignent les spécialistes dans le domaine. En effet, dans une stature immobile et un environnement peu aéré, on est parfois en proie à une déshydratation rapide. Lorsque vous pédalez sur place dans un endroit clos, vous n’êtes soumis à aucun phénomène de refroidissement, provoquant ainsi une sudation plus ou moins importante. Pour éviter cela, vous pouvez positionner votre équipement à proximité d’une fenêtre ou utiliser un ventilateur dans la salle. Il est également primordial que vous n’oubliiez pas de vous hydrater. D’après les spécialistes, un bidon de 0.75 l/h serait une quantité raisonnable pour compenser les pertes hydriques.

Par ailleurs, la pratique du Home Trainer peut rapidement devenir lassante si vous vous exercez pendant des semaines ou des mois sur un principe d’entraînement identique. En effet, le concept de pédalage à la maison s’éloigne de la nature même du vélo : celle de l’évasion. Pour éviter cela, vous pouvez accompagner vos séances d’une ambiance propice à votre relaxation et à votre détente. Pour cela, vous pouvez par exemple, varier les types d’exercices, installer un pupitre devant votre appareil pour regarder des vidéos ou encore écouter de la musique. Il est à noter que pour tirer le meilleur parti de votre dispositif, votre routine ne doit pas dépasser les 2 heures dans la journée et les 5 heures dans la semaine.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...