Comment prévenir le mal de dos ?

Dernière mise à jour: 13.12.19

 

Comme les spécialistes savent si bien le dire, pratiquer une activité physique régulière avec modération contribue considérablement à notre bonne santé dans le quotidien. Les médecins le confirment. En plus du renforcement de performance, les sports sont également source de bien-être. En ce moment, le mal de dos qui est considéré comme étant le « fléau de XXIe siècle » touche petit et grand, jeunes et adultes. Les causes de ce mal restent diverses, toutefois, il existe des alternatives pour préserver son apparition ou encore le soulager en cas de forte intensité, sans avoir recours à des traitements médicamenteux.

 

Les causes principales du trouble lombaire

Lorsque le mal de dos apparaît, il peut devenir une douleur insoutenable, limitant la majeure partie de nos mouvements. Il est cependant difficile de lui trouver une cause précise. Toutefois, plusieurs activités sont recensées comme étant à l’origine de ce dysfonctionnement au niveau des lombaires.

 

 

Les surcharges pondérales

Si vous êtes habitué à solliciter votre colonne vertébrale dans vos occupations de tous les jours, sachez que vous serez prochainement victime de cette « gêne », si ce n’est pas encore le cas. En effet, les personnes portant quotidiennement de lourdes charges, ou effectuant périodiquement de longs trajets en voiture sont plus sensibles d’être touchées par le classique « lumbago ». Il s’agit ici d’une douleur se manifestant dans le bas du dos. Évitez les surcharges pondérales, surtout celles imposées aux articulations de la hanche. Cela accélère leur usure et notamment l’apparition précoce de l’arthrose.

 

Les mauvaises postures

Dans le même cas, si vous adoptez et répétez une posture inadéquate, vous êtes également exposé à la genèse de ce mal, au bureau, pendant les déplacements en auto ou un mauvais sommeil occasionné par une literie trop dure ou trop molle. Selon le Dr Charley Cohen dans Doctissimo.fr, une mauvaise utilisation de la colonne ou encore un effort intensif sur cette partie de la morphologie engendrerait son apparition.

 

La sédentarité

De nombreuses personnes pensent que lorsqu’on ne bouge pas, il n’y a aucun risque que le mal de dos se manifeste. Notons que cette idée est relativement fausse du fait que la sédentarité induit une diminution des performances des muscles du dos. De cette façon, ils sont susceptibles de souffrir de lombalgie précoce. Il est donc recommandé de pratiquer quelques étirements ou des mini-exercices entre deux activités, surtout si vous passez des heures sur votre siège derrière votre écran d’ordinateur.

 

Le manque d’hydratation

D’après les chercheurs, le manque d’hydratation peut également en être une cause. En effet, les muscles et les disques intervertébraux sont essentiellement composés d’eau. Vous ne devez donc pas vous séparer de votre bouteille ou de votre verre d’eau et de vous hydrater continuellement. À cela devra s’ajouter une alimentation saine et équilibrée comme les légumes ou les produits riches en Oméga 3, calcium et vitamines D.

 

Les activités bénéfiques

 

La natation

Afin de vous préserver de l’apparition précoce de ce dysfonctionnement, vous pouvez toujours pratiquer quelques disciplines, reconnus pour avoir des effets bénéfiques sur cette partie du corps. On peut alors placer la natation en tête de liste. La nage reste la meilleure alternative pour muscler et tonifier votre zone dorsale. En étant porté par l’eau, la gravité à un faible effet sur votre morphologie. Le mouvement des bras entraîne une action de gainage naturelle surtout quand vous vous exercez au crawl ou au dos crawlé.

 

La marche

Pour travailler votre dos en douceur, la marche est également conseillée par les spécialistes. Dans cette activité physique, l’idéal serait de privilégier les petits pas, plutôt que les grandes enjambées. Le but est de favoriser les torsions de la colonne. De ce fait, il est préférable de solliciter le nombre de pas effectué que la distance parcourue. Ainsi, partir en randonnée peut être une bonne solution, cependant, n’oubliez pas de vérifier le poids de votre sac.

 

Le vélo

Les adeptes du cyclisme seront ravis de savoir que le vélo constitue une alternative de choix dans la lutte contre l’apparition du mal de dos. En effet, la posture entreprise pendant les exercices limite les contraintes mécaniques de la masse corporelle. Se tenir bien droit sur la selle serait la position idéale pour éviter les tensions brutales et favoriser l’étirement des muscles sans fatiguer les lombaires. Sur les trajets de routes, faites en sorte de laisser l’aérodynamisme de côté en abaissant la selle et en relevant la potence. Vous obtiendrez alors une allure symétrique qui est un plus pour votre colonne vertébrale. Toutefois, faites attention à la pratique du VTT. Les terrains accidentés et les secousses engendrées ne sont pas bénéfiques pour l’état de votre dos.

 

 

Le vélo elliptique

Le vélo elliptique (voici nos meilleurs exemples) se présente comme étant un bon candidat pour contrer ces douleurs dorsales. Souvent utilisé en rééducation après les blessures, il constitue également un moyen privilégié pour eu top son bien-être. Cet équipement est apprécié du fait qu’il regroupe un ensemble de sport en un seul appareil comme la rame, le ski de fond, et la marche. Ainsi, il agit sur l’intégralité des muscles du corps, sans oublier ceux du dos. Lorsque vous vous exercez sur ce type de matériel, les mouvements sont initialement guidés. Vous ne rencontrerez donc pas de soucis en termes de chocs au niveau de vos articulations.

 

Les exercices de relaxation

Pour tonifier les muscles dorsaux, vous pouvez également vous orienter sur des sports qui ne relèvent pas de compétences particulières ni une pratique à forte intensité. Les activités ancestrales d’Asie en sont la preuve comme le Yoga, Le TaÏ-chi, le Qi gong et bien d’autres encore. Ils se reposent sur de longs mouvements et de postures statiques associées à des exercices de respiration dans le but d’optimiser la relaxation et l’évacuation du stress. Cependant, il est à noter qu’il existe certaines positions qui peuvent être néfastes pour la région lombaire. Le mieux est alors de se faire coacher ou de suivre les indications d’un professionnel afin de ne pas ajouter plus de douleurs à ce que vous avez déjà sur le dos.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...