Comment jouer au basket – les règles à connaître

Dernière mise à jour: 05.06.20

 

Faisant partie de la catégorie des sports collectifs, le basketball est un sport qui consiste à utiliser les mains pour manipuler un ballon. Il s’agit d’une discipline sportive qui se pratique à travers le monde. Pour faciliter l’initiation et maîtriser plus rapidement ce sport, il est primordial de connaître les règles de jeux.

                                                              

Quel panier de basket sur pied choisir ?

Pour faire le bon choix lors de l’acquisition d’un panier de basket sur pied, il faut se référer principalement à l’âge du joueur. Si ce dernier est entre 3 à 10 ans, alors un panier évolutif doté de système de réglage de hauteur entre 0,90 à 2,20 m est recommandé. À partir de 10 ans, vous pouvez opter pour un modèle jusqu’à 3,05 m de hauteur. Ensuite, il est nécessaire de tenir compte du lieu de jeu. Pour l’extérieur, prévoyez un panier résistant aux intempéries et qui puisse être déplacé avec des roues. En revanche, si vous jouez à l’intérieur alors il vaut mieux privilégier les modèles qui puissent se fixer facilement et efficacement.

 

Les principes de base du basketball

Il existe des mensurations standards pour un terrain de basket. Il faut savoir que ce dernier devrait mesurer 28 m de longueur et 15 m de largeur. Un panier est aussi intégré de chaque côté, ce composant devrait se situer à une hauteur de 3,05 m par rapport au sol. Deux équipes s’opposent à chaque match et elles se composent de 5 joueurs chacune. Évidemment, les remplaçants peuvent intégrer le jeu à tout moment. Aussi, il n’y a pas de règles concernant le nombre de remplaçants qui entrent dans le jeu. Concernant le match, il se divise en 4 quarts de temps qui durent chacun une dizaine de minutes.

Le but principal de ce sport, c’est de marquer le plus de points possible au panier de l’équipe adverse. À chaque fois qu’une équipe marque, elle obtient 2 points. En revanche, si le tir est réalisé derrière la ligne à 6,25 m du cercle, alors l’équipe gagne 3 points. En cas de faute, un joueur de l’équipe adverse gagne un ou plusieurs lancers francs qui valent chacun 1 point.

En outre, l’équipe qui attaque possède une période de 24 minutes pour tirer. En revanche, lorsque le ballon ne touche pas le cercle, il faut alors le rendre à l’adversaire. Il peut arriver que les scores soient à égalité à la fin du match. Dans ce cas, les deux équipes passent à une prolongation de 5 minutes en vue de départager les points. Concernant le jeu sur terrain, le joueur qui a le ballon doit dribbler. Il a le droit de faire tout au plus deux pas sans faire rebondir le ballon, sinon ce dernier est perdu.

 

Le rôle de chaque joueur

Comme il a été annoncé un peu plus haut, une équipe se compose de 5 joueurs qui occupent des rôles spécifiques sur le terrain. En premier, il y a le meneur qui s’occupe de diriger le jeu en attaque en faisant monter la balle sur le terrain. Il établit également les tactiques à adopter durant le jeu. Habituellement, le meneur doit être de petite taille, soit de 1,78 m environ. Ensuite, vous avez les joueurs à l’arrière qui s’occupent de marquer des buts avec des tirs extérieurs. Certains d’entre eux peuvent également monter le ballon ou faire des pénétrations, selon les situations. Les joueurs affectés à ces postes sont souvent plus petits. Après les arrières, il y a l’ailier gauche qui occupe un poste polyvalent. En effet, il s’agit à la fois d’un joueur dans la raquette, un tireur ainsi qu’un défenseur.

Concernant l’ailier fort (droit), il occupe les mêmes rôles qu’un pivot, cependant il joue face au panier. Il peut arriver qu’il s’écarte du panier pour qu’un joueur d’extérieur ait plus d’espace afin d’attaquer. Si ce dernier n’arrive pas à tirer alors il peut passer la balle à l’ailier fort. C’est pourquoi il doit avoir de bonnes capacités de tir. Pour terminer, il y a le pivot qui se positionne près du panier. Dans la plupart des cas, il doit à la fois être grand et costaud. Il utilise principalement ses atouts physiques afin de marquer des paniers et empêcher les joueurs adverses de se rapprocher de son panier. Ceci dit, le rôle de chaque joueur sur le terrain est minutieusement défini pour garantir l’harmonie du jeu et gagner le plus de points possible.

 

Les règles en attaque et en défense

Voici les détails concernant les règles qu’il faut respecter sur le terrain. Tous les joueurs qui sont en possession d’une balle doivent la faire rebondir continuellement au sol tout en se déplaçant avec elle, c’est ce qu’on appelle « dribbler ». En revanche, si le joueur en question fait plus de deux appuis et qu’il ne dribble pas, alors il commet un « marcher » et la balle revient à l’équipe adverse. Aussi, quand un joueur reprend le dribble après l’avoir arrêté ou s’il a déjà lâché la balle et qu’il la reprend par la suite, alors il s’agit d’une reprise de dribble.

À ce moment, la sanction est la même qu’auparavant, sauf si le joueur perd le ballon de manière involontaire. De plus, il aussi interdit de placer la main en dessous de la balle pendant le dribble, sinon il s’agit d’une « reprise de dribble ». Pendant le jeu, il est plutôt conseillé de lancer la balle. Suite à un tir réussi, il est nécessaire de remettre le ballon en jeu en arrière de la ligne de fond. Il existe également des temps de jeux à maîtriser. Sachez alors qu’il faut 8 secondes à l’équipe attaquante pour passer la moitié du terrain et 25 secondes pour lancer la balle ou marquer. Un attaquant ne peut pas non plus demeurer plus de 3 secondes dans la raquette.

Concernant les réglementations de défense, en cas de tir manqué, tous les joueurs peuvent essayer de récupérer la balle avant ou après qu’elle retombe au sol, c’est le « rebond ». On parle « d’interception » quand le défenseur tente de récupérer le ballon pendant que l’adversaire dribble. Évidemment, les défenseurs peuvent contrer la balle durant le tir, mais celle-ci doit être en phase montante vers le panier. Lors d’un choc sur le terrain, c’est le défenseur qui est sanctionné par la « faute personnelle », sauf si c’est l’attaquant qui commet la faute. À ce moment, c’est ce dernier qui est sanctionné pour « passage de force ».

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments