Comment encadrer son enfant lorsqu’il apprend à faire du vélo ?

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Il faut initier son bambin à faire du vélo dès son plus jeune âge. Cette activité lui permet d’améliorer sa motricité, de travailler l’équilibre et de s’amuser à la fois. Certains ont des capacités plus développées que d’autres et assimilent rapidement. Mais que votre petit soit un as du guidon ou qu’il prend son temps, vous devez savoir le guider pour qu’il évolue en toute tranquillité.

 

À quel âge lui apprendre ?

On ne peut déterminer l’âge exact pour enseigner à son enfant à faire du vélo. La décision revient en grande partie aux adultes, car ils savent si leur bout de chou est prêt à faire le grand saut ou non. Cependant, les petits arrivent déjà à coordonner leurs mouvements dès leur 18e mois.

Pour certains parents, ce moment s’avère idéal pour laisser leur enfant se lancer dans une nouvelle aventure. Ils autorisent alors ce dernier à faire ses propres erreurs tout en profitant du plaisir de l’apprentissage.

Mais pour d’autres, leurs chérubins devront attendre un peu. Ils se disent qu’il faut atteindre au moins la troisième année. Sachez tout de même qu’il est préférable de commencer la formation le plus tôt possible pour que votre bambin puisse s’habituer vite. Les capacités d’assimilation d’un enfant se trouvent à leur apogée durant les 3 premières années de leur vie. Un petit de 2 ans parlera plus rapidement une nouvelle langue, qu’un autre ayant 10 ans. Il faut donc profiter de cette compétence innée pour l’aider à dominer la bicyclette.

 

 

Lui offrir un modèle accessoirisé

Le plus courant est le tricycle. Afin de procéder à l’achat du vélo, pensez à choisir le bon système de pédalage. Celui-ci se présente sous deux aspects : le concept du pédalage à l’avant et au centre.

Du fait de son premier apprentissage, il est donc conseillé d’opter pour le mode avec le pneu du devant. Votre bambin arrivera ainsi à conduire son engin facilement. Toutefois, ce dernier ne s’adapte pas à tous les types de terrain. Les deux roues à l’arrière n’aident pas à sa mobilité. L’enfant aura alors du mal à gérer sur une surface sinueuse.

En outre, montez des accessoires sur le véhicule de votre chérubin. Cela lui permettra de se sentir en confiance et de se mettre à l’aise durant sa formation. Ajoutez par exemple un panier à l’avant ou à l’arrière pour qu’il puisse y placer son doudou et toutes ses petites affaires. Pensez également à acheter des autocollants et décorez ensemble son nouveau vélo.

Pour plus de praticité, vérifiez que le guidon et l’assise sont réglables. Cela donnera alors à votre enfant la possibilité de l’ajuster selon ses désirs. Il pourra ainsi s’accommoder rapidement et assimilera aisément le principe.

Une fois qu’il a compris les bases de la bicyclette, vous pourrez lui offrir un modèle sans roues de soutien. L’apprentissage sera donc plus facile, car il saura déjà qu’il faut pédaler pour avancer et tourner le guidon pour aller vers la gauche ou vers la droite.

 

L’encourager

Durant ses deux premiers mois d’apprentissage avec son deux roues, votre chérubin ne manquera pas de tomber et de se blesser. Ces moments vous serviront plutôt à l’encourager. Faites-lui savoir qu’il vous a auprès de lui en cas de besoin. Cela lui apportera plus de sécurité et l’aidera à avoir confiance en lui. Pour ce faire, il suffit de le tenir par la taille au démarrage et de toujours rester à ses côtés.

Après sa première chute, dites-lui que c’est normal et que tout le monde est passé par là. Vous pouvez même lui raconter le nombre de fois où vous aussi vous êtes tombé d’un vélo. Cela le poussera à se relever et à essayer de faire du mieux qu’il peut pour éviter que cela se reproduise. Il faut donc que vous lui fassiez comprendre qu’il doit surtout se focaliser sur ses bras et ses jambes que sa peur.

À cet âge-là, préférez une séance qui dure uniquement 10 minutes. Cela permettra à votre enfant de savoir apprécier son apprentissage et de toujours vouloir aller de l’avant. Dans le cas où votre bambin choisit de ne plus en faire, ne le grondez pas et n’insistez pas non plus, car sa décision risque d’être définitive. Essayez par contre de lui parler et de lui demander la raison pour laquelle il veut abandonner. Cela vous aidera à trouver la bonne approche pour l’encourager et le dissuader de ne pas laisser tomber. Sachez que si votre enfant se rend compte de votre soutien, il persévérera. Le fait de sentir que vous êtes fier de lui lorsqu’il fait des efforts le poussera à en faire encore plus.

 

 

Lui rappeler l’importance du casque

Enfiler un casque lors de la pratique d’un vélo s’impose, surtout à cause du fait que l’activité s’avère dangereuse. Cela est valable pour les grands comme pour les petits.

Faites donc en sorte que votre bout de chou se rende compte de l’importance du port de cet accessoire pour rester en sécurité. Dites-lui qu’il ne faut jamais oublier de le mettre. Essayez de lui faire part du danger qu’il risque s’il venait à ne pas le porter. Le but ne consiste pas à lui faire peur, mais plutôt à le conscientiser. Cela l’aidera à devenir responsable et le poussera à se remémorer vos conseils même dans le cas où vous ne vous trouvez pas à ses côtés durant son prochain apprentissage.

En outre, en lui inculquant ces valeurs, il s’en rappellera toujours. Quand il sera plus grand, vous n’aurez alors plus à lui dire de mettre son casque avant d’aller jouer. Il s’en souviendra tout seul, ce qui vous rendra plus fier de lui.

Et si vous en avez en votre possession, n’oubliez pas de lui faire porter d’autres protections, pour les genoux, les coudes, mais aussi les poignets. En cas de chute, votre petit ne risquera pas de se blesser gravement ni de se faire trop mal, ce qui l’encouragera à se relever encore et encore.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...