Comment bien s’entraîner sur son tapis de course

Dernière mise à jour: 12.12.19

 

La pratique d’un exercice physique devrait constituer un obligatoire pour chaque individu. En effet, cette activité contribue fortement à nous garder en bonne santé. Toutefois, le train de vie actuel de l’homme moderne ne lui permet pas toujours de trouver du temps pour s’entretenir en salles de gym ou pour faire du jogging le matin. Jongler avec le travail et les corvées familiales a tendance à accaparer nos journées. C’est en ce sens qu’ont été inventés les équipements d’intérieurs tels que le tapis de course. Mais encore faut-il bien savoir l’utiliser et en tirer profit. Voici donc quelques conseils à ce sujet.

 

Tapis de course : mode de fonctionnement

Il existe sur le marché plusieurs références avec des fonctions différentes les unes des autres. Certains modèles proposent de nombreux types de séances selon les résultats escomptés par le coureur. On a par exemple des programmes dédiés à la perte de poids ou encore aux échauffements avant une grande compétition.

Par ailleurs, si vous souhaitez corser un peu vos exercices, il vous sera possible sur chaque spécimen de changer la vitesse du tapis. Vous pourrez alors opter pour une marche ou pour une course effrénée.

Sur l’écran que vous avez en face de vous, vous pourrez distinguer certains détails sur votre entraînement du jour. Vous y verrez notamment la rapidité de votre allure, le nombre de pas effectués, le nombre de calories perdues, ou encore la distance parcourue. Dans certains cas, vous pourrez également observer votre rythme cardiaque. Vous serez ainsi capable de vous évaluer vous-même et par la même vous saurez si vous avez atteint ou non vos objectifs.

 

 

Tapis de course : avantages et inconvénients

Les avantages de recourir à un tapis de course sont nombreux. D’abord, vous n’aurez plus à vous déplacer à l’extérieur pour pouvoir vous entraîner. Vous pourrez mieux vous concentrer sur vos exercices dans l’intimité de votre maison. Là, vous ne subirez pas les contraintes saisonnières telles que le vent, la pluie ou la neige. Vous éviterez également les obstacles que représentent les trafics ou encore le manque d’éclairage durant la nuit. Aussi, cet appareil vous aidera à travailler plusieurs aspects de votre forme physique. Il s’agit en outre de votre cardio, de votre endurance, et de votre résistance. D’autre part, vous n’aurez pas à vous encombrer d’un sac lourd pour emporter votre eau. Vous l’aurez à portée de main sans avoir subir son poids.

Sans compter ses atouts, ce type d’équipement présente notamment quelques inconvénients. Quelques problèmes techniques pourraient vous déranger pendant vos séances. Cela est lié à la vibration du tapis. De plus, courir sur genre de matériel revient à augmenter plus rapidement votre température corporelle. S’ensuit alors une fréquence cardiaque plus élevée qui engendrera plus tard un coût énergétique important pour le sportif.

 

Profiter de son tapis de course : ce qu’il faut faire

Décider de  refaire des exercices physiques à l’aide d’un tapis de course c’est bien beau, mais encore faut-il savoir employer cet appareil dans les meilleures conditions. Quelques conseils sont alors de mise en ce sens. En premier lieu, vous ne devez en aucun cas négliger les échauffements. Comme pour commencer tout type d’entraînement il reste important de préparer son corps à ce qui va suivre. Vous éviterez ainsi les incidents tels qu’un claquage de muscles ou d’articulation ou une crampe. Puis, démarrez par une vitesse facile.

Nous l’avons déjà dit plus haut, mais ici vous n’aurez pas à supporter les contraintes du vent. Or, ces dernières peuvent être nécessaires. Pour simuler leur présence donc vous aurez à incliner votre tapis de 1 à 2 %.

Pour éviter les douleurs cervicales et dorsales, positionnez votre dos bien droit et regardez toujours devant vous. Ne vous focalisez pas tout le temps sur l’écran de votre équipement. Lorsque vous êtes sur votre matériel, pensez naturellement comme si vous étiez à l’extérieur. Cela afin de garder le même rythme et ne pas dégrader vos entraînements précédents.

 

Les pratiques à éviter

Certains points doivent être mis au clair pour éviter tout incident dangereux. Gardez en tête que l’échauffement est obligatoire. Ne sautez pas cette étape pour faute de temps. D’autre part, ne commencez pas tout de suite par une allure difficile. Garder une vitesse peu élevée au départ que vous augmenterez ensuite toutes les 10 à 15 minutes. Et surtout, ne prenez pas appui sur l’appareil. Cela risquerait de diminuer les effets de vos efforts.

Vous devez savoir que vous aurez ici tendance à dépenser plus que pour un entraînement en extérieur. Vous devrez donc vous hydrater davantage lorsque vous vous exercez sur un tapis de course. Pour ce faire, il est recommandé de boire deux gorgées d’eau toutes les 10 minutes. Vous éviterez ainsi l’assèchement de votre gorge et votre rythme ne risquera pas de décélérer au fur et à mesure que vous avancerez dans votre programme.

 

Choisir les bons accessoires de sport

À l’extérieur comme à l’intérieur, vous devrez toujours bien penser à vous équiper correctement. Si en plein air, vous portiez sur vous un sac banane ou à dos, sur un tapis, cela ne sera pas nécessaire sauf si vous souhaitez avoir votre téléphone portable à portée de main.

Courir sur ce genre d’équipement n’est pas aisé. Il vous faudra en outre des chaussures spéciales pour obtenir un meilleur amorti. Optez donc pour des paires épaisses. Dans le cas où votre forme physique est au top, des modèles légers et plats feront parfaitement l’affaire. Vous pourrez ainsi améliorer votre vitesse, votre dynamisme et votre puissance de propulsion.

 

 

Essayer plusieurs programmes

L’un des inconvénients du tapis de course c’est la monotonie. Pour éviter la routine de tous les jours, veillez à varier un peu plus vos séances. Il existe en effet plusieurs programmes parmi lesquels vous pourrez choisir selon les objectifs que vous souhaitez atteindre.

La durée de chaque exercice quotidien doit en outre ne pas dépasser les 30 minutes. À vous de diviser ce temps selon vos préférences ou en fonction des conseils offerts par votre coach. Parmi les entraînements les plus recommandés, l’on consacre 10 minutes chacun à l’échauffement et à la récupération et 25 minutes pour la course de grande intensité. Gardez un intervalle de 2 à 3 minutes entre les changements de niveau pour souffler un peu.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...