Bowling pour les enfants — pourquoi pas ?

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Quand le sport rime avec convivialité, on entend souvent parler du bowling. Cette discipline encore absente dans bon nombre de pays a pourtant sa notoriété en Europe et surtout aux États-Unis qui comptent la première fédération consacrée à cette activité. Le principe du jeu reste simple, mais les règles le sont moins.

 

Historique du Bowling

Avant de commencer à entrer dans le vif du sujet qu’est le bowling proprement dit, il est nécessaire de comprendre les origines de ce sport. À vrai dire, elles restent floues jusqu’à maintenant. Selon de nombreux chercheurs, l’ancêtre du bowling serait le jeu de quilles. Toutefois, les informations concernant les racines de cette dernière n’ont pas encore été justifiées de manière officielle.

Si ce n’est que l’introduction du jeu de quilles en France date du Moyen Âge selon les historiens. En 1623, il débarque aux États-Unis par le biais des immigrants allemands et hollandais. Il arrive rapidement à gagner en réputation dans la ville de New York.

200 ans plus tard, en 1841 plus précisément, le bowling connaît un empêchement sur le plan légal du fait qu’il est considéré comme un jeu de hasard aux yeux de la loi. C’est à ce moment qu’on rajouta alors une 10e quille. Cet aspect du jeu est ce que l’on retient aujourd’hui.

Il a fallu attendre 30 ans, en septembre 1895 que la discipline entre officiellement dans l’histoire des sports avec la création de la première association liée à l’activité : L’American Bowling Congress. C’est à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945 que le bowling moderne fait son arrivée dans le cercle européen, emmené par les soldats américains. En 1957, la France met en place la FFSQ ou la Fédération française des Sports de Quilles présentant un département consacré à cette activité.

 

 

Un sport multiâge

Avant tout, il est important de comprendre que le bowling est un sport dédié à toutes les tranches d’âge, petit et grand. Dès que votre enfant aura la capacité de tenir une boule dans sa main, vous pouvez l’inciter à se lancer dans cette discipline.

Dans un autre contexte, le bowling peut également se présenter comme un moyen de détente pour des moments de relaxations à passer entre amis ou en famille. On remarque d’ailleurs qu’il figure dans la liste des rares sports où le fait de boire en jouant est permis. Mais aussi, à part les compétitions officielles, il ne requiert pas de tenue vestimentaire obligatoire, sauf pour les chaussures. On peut alors s’habiller comme on veut.

Ainsi, cette discipline n’est pas réservée qu’au professionnel. La réussite de vos gestes et l’amélioration de vos performances dépendront essentiellement de vos entraînements, car le jeu de quilles nécessite une certaine adresse dans le domaine et surtout beaucoup de concentration.

 

Comprendre les règles du jeu

Le principe du bowling demeure relativement simple à comprendre. Il s’agit de faire tomber les quilles à l’aide de la boule et gagner le maximum de point à la fin de la partie. Il peut se pratiquer en solo ou en équipe, en fonction de l’effectif prêt à s’affronter.

Une manche se déroule en 10 frames. Pour chaque frame, on a la possibilité de réaliser deux lancers. Quand on arrive à abattre toutes les quilles avec le premier lancer, on parle de « strike ». Après quoi, vous n’avez plus besoin d’effectuer le second.

Si les quilles ne sont pas toutes au sol pendant la première tentative et que vous les faites tomber au second, vous avez alors un « spare ». Dans le cas contraire, vous avez un trou ou « split », désignant l’effectif de quilles debout après votre dernier lancer.

Le calcul de points s’effectue comme suit :

-En cas de split, vous remportez seulement le nombre de quilles que vous avez mis à terre.

-Pour un spare, vous gagnerez 10 points supplémentaires en plus du double de la boule suivante.

-Dans un strike résultant de votre lancer initial dans le frame, 10 points en plus vous sont restitués avec le double des deux boules du prochain tour.

Au décompte final, si vous n’effectuez que des strikes, vous aurez alors le maximum de points qui est de 300.

 

 

Les équipements pour le bowling

Pour la tenue vestimentaire, les participants sont libres de porter ce qu’ils veulent à part les chaussures. Ces dernières sont de nature particulière. Le talon doit être composé de plastique doublé d’une semelle en cuir doux, visant à glisser sur le parquet de manière optimale sans laisser de traces.

Les éléments constituant de cette activité sont la boule et les quilles. Pour la première, le diamètre reste inchangé pour les sportifs de tout âge. Elle est de 22 cm et comporte 3 trous à travers lesquels on positionne les doigts pour le lancer. Elle embarque également un chiffre représentant son poids dans sa catégorie et celui-ci indique sa masse en livres soit de 4 à 7 kg. À partir des 6 à 7 ans de votre enfant et pendant ses premières expériences, vous pouvez lui choisir les boules portant les numéros 6 à 8.

Le jeu de bowling comporte officiellement 10 quilles, aussi dotées de numéro 1 à 10. Elles sont disposées de manière triangulaire au fond de la piste de 20 m de long et d’un mètre de large. Les composants font environ 35 cm et pèsent dans les 1.5 kg.

Cependant, si vous ne souhaitez pas intégrer une salle de bowling, vous pouvez toujours vous amuser à la maison en réalisant un tour de bricolage avec vos enfants dans la reconstitution de ces matériels. Le but des travaux sera la fabrication des quilles à l’aide de vieilles bouteilles en plastique que vous aurez peinturées pour donner plus d’esthétique à l’ensemble. A la fin, il ne vous reste plus qu’à dénicher une boule de bowling moins chère que la moyenne ou encore une balle en adéquation avec votre activité avant de commencer la partie avec vos enfants.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...