Baseball : mondialement connu, sans s’afficher aux informations

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Appartenant à la même famille que le cricket, le baseball compte parmi les plus vieux sports des États-Unis. Il se pratique avec une batte, une balle et un gant de réception. L’équipe se compose de 12 membres en moyenne, dont la majorité attend leur tour sur le banc. À ce jour, cette discipline parcourt le monde entier, sans pour autant être aussi célèbre que le football, le rugby ou encore le basketball.

 

Début et histoire                                                                               

À ses débuts, on appelait le jeu rounders qui d’après les récits est apparu officiellement vers 1744. Il a été pratiqué pendant plusieurs années et c’est à partir de 1920 que son nom d’aujourd’hui a été adopté en Amérique. Personne n’a connu le tout premier match. C’est en 1846 vers mi-juin que l’on a ouvertement joué la compétition initiale, à Hoboken au New Jersey.

Une convention a aussi eu lieu à New York en 1857, réunissant plusieurs équipes. C’est à partir de ce moment que le championnat non officiel a été décidé. De nombreux récits ont fait la une depuis ce jour, dont celui des joueurs de la White Sox de Chicago, qui ont été accusés de corruption en 1919. Évidemment, l’on a assisté à la naissance d’étoiles qui se sont faites remarquées par leurs compétences hors du commun, tel que Jackie Robinson des Dodgers de Brooklyn.

Vers la fin du XIXe siècle, la compétition est montée à l’échelle internationale. Plusieurs pays ont alors commencé à pratiquer le sport, dont le Cuba en 1864, le Japon en 1872, le Nicaragua en 1888 ou encore la Corée en 1905.

Des ligues ont aussi vu le jour au bout de quelques années après la démocratisation du baseball.  

 

 

Règles de jeu

Un match de baseball se joue avec 9 participants dans chaque équipe. On peut donc y trouver le lanceur et le receveur, ainsi que la première base, la deuxième base, l’arrêt court et la troisième base. Mais il y a aussi celui qui se place en champ gauche, en champ droit et en centre.

Les deux camps doivent s’alterner en attaque et en défense, permettant ainsi à chacun d’avoir leur chance. Le match se déroule en neuf manches, durant lesquelles chaque côté essayera de marquer des points et d’éliminer le plus d’athlètes possible. Dans le cas où il y a égalité, l’arbitre annonce une manche supplémentaire pour les départager.

Un joueur affiche un point lorsqu’il revient à la quatrième base, en passant par les trois premières. Il doit courir dans le sens des aiguilles d’une montre. Si le batteur réussit à envoyer la balle au-delà des lignes du terrain, il marque aussi un point. Lorsque plusieurs joueurs se trouvent sur les bases, l’équipe gagne plusieurs points. C’est ce qu’on appelle un coup de circuit, plus connu sous l’appellation de Home Run.

Deux matchs successifs sont toujours espacés de plusieurs jours, car le lanceur fournit beaucoup d’effort durant une rencontre. Il a donc droit à un long repos pour soulager son épaule et se remettre à propulser le projectile sans risquer d’avoir un accident.

 

Accessoires nécessaires

À l’inverse du foot ou du rugby, le baseball nécessite tout un tas d’équipements. Il y a donc la balle qui doit avoir une circonférence de 23,5 cm environ et un poids de 140 g. Ce sont les mensurations officielles. En ce qui concerne la matière de fabrication, on a choisi le caoutchouc qui sera ensuite recouvert par quatre couches de ficelles.

La conception lui assure non seulement de la résistance aux chocs, mais aussi un bon rebond. La batte qui fait 1,07 m de long et possède un diamètre de 7 cm sert au joueur à frapper. Elle est conçue dans du bois plein ou d’alliage métallique creux, selon la catégorie des personnes qui y a recours. À cause de cela, le poids exact n’est pas déterminé, car il change en fonction du bâton. Et enfin, il faut bien des gants pour se protéger les mains et réceptionner la balle projetée par le lanceur ou par le batteur.

Ces trois éléments sont indispensables lors d’un match. Toutefois, il existe aussi d’autres accessoires, tels que le masque ou la protection du buste.

 

Lexique affilié au baseball

En baseball, différents termes sont utilisés, ce qui peut perdre les amateurs. Lorsque vous regardez une compétition à la télé, vous pourrez entendre ces quelques mots, sans les comprendre.

Le Home Run est le plus courant, signifiant que le batteur a envoyé la balle plus loin que la limite du terrain. Le cycle désigne la réussite d’un frappeur qui a effectué les quatre coups sûrs dans une seule rencontre. Base ou but sur balle s’utilise quand le lanceur envoie le projectile hors zone quatre fois. Amorti est le terme choisi lorsque le batteur se sacrifie pour permettre à ses coéquipiers d’atteindre les buts. Pour connaître chaque mot spécifique de ce sport, il faut l’apprécier et le suivre régulièrement, tout en s’instruisant.

 

 

Peu réputé auprès des médias sur le plan international

Le baseball connait une place de choix dans les médias américains. Il est supporté par diverses entités, mais également apprécié par la nation, ce qui lui vaut un piédestal. Certains médias, comme le Sporting News a même reçu l’appellation de la « Bible du baseball » depuis de nombreuses années.

Mais si l’on regarde au niveau mondial, il reste discret. La presse soutient aussi cette discipline, car les plus réputés suivent chaque événement sans en rater un seul. On peut par exemple citer le New York Times, ou encore l’USA Today et le Washington Post.

Sur le plan international, ce sport ne fait pas rage. Certes, divers pays le pratiquent et participent à des rencontres, toutefois, la médiatisation est assez faible par rapport au rugby ou au football, qui tiennent une place importante dans les cœurs des amateurs. De ce fait, seules les familles de ceux qui suivent vraiment les compétitions sont au courant des évènements.

Bien sûr, cela n’empêche pas cette discipline d’élargir ses horizons encore et encore, jusqu’à dominer le monde entier.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...