Ai-je besoin d’un compteur sur mon vélo ?

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Le compteur est au vélo que le tableau kilométrique est à la voiture. Vous l’aurez compris, le premier permet de mesurer le trajet total effectué par un deux-roues. Les cyclistes en ont besoin pour diverses raisons que nous allons vous énumérer ci-dessous.

 

Le compteur : obligatoire sur un vélo ?

La réponse est non, le compteur vélo n’est pas obligatoire comme certains équipements à savoir les phares ou encore le casque. Cela dit, ceux qui veulent travailler leur endurance, entretenir leur cardio sans oublier les sportifs désirant performer dans cette discipline font bien de s’en équiper. En all-mountain, ou durant une randonnée en forêt, il semble indispensable.

Quoi qu’il en soit, en ville ou en territoire inconnu, gardez sur vous toujours vos papiers afin de ne pas vous faire prendre votre moyen de transport. La carte grise pour vélo pourrait bientôt naître. Nous attendons la fin de cette année 2019 pour savoir si le contexte sera ou non adoptée. N’oubliez pas non plus votre antivol, car les recels et les vols se font de plus en plus nombreux dans l’Hexagone.

 

 

Quels sont les critères de sélection d’un compteur vélo ?

Le compteur vélo a connu bien des évolutions avant d’être l’appareil sophistiqué qu’on connaît aujourd’hui. Au début, il se résumait à plusieurs rouleaux où étaient marqués des chiffres qui changeaient tous les kilomètres placés sur la fourche.

Vers 1991, les concepteurs troquent les modèles mécaniques bruyants contre des versions digitales plus abouties. Mais là encore, il reste difficile de faire son choix. Vérifiez alors que le mode d’installation vous facilite la tâche. Souvent il dépend du type de compteur. Là vous avez le choix entre des modèles filaires, sans fil et les plus récents, les compteurs GPS.

Les fonctionnalités distinguent les compteurs basiques et bas de gamme des articles hauts de gamme. Si certains se contentent de mesurer la distance parcourue, d’autres constituent de vrais outils de communication avec l’extérieur et des coaches sur mesure doublés de stations météo. Effectivement, ils embarquent des cardiofréquencemètres, des thermomètres, à part le calcul de la vitesse et de l’altitude atteinte par exemple. Définissez alors bien vos besoins avant de foncer tête baissée sur un modèle quelconque.

N’oubliez pas l’ergonomie et l’affichage. Si vous pédalez dans le froid, pendant une averse ou en plein soleil, vous devriez être capable de lire les informations sur l’écran en même temps. La sensibilité de l’écran tactile doit aussi être au point. Ne négligez pas l’étanchéité du dispositif.

 

Le compteur GPS pour plus de performances

Le compteur GPS se reconnaît à son apparence similaire à celle d’un téléphone mobile avec son écran large affichant la vitesse, la distance parcourue, le pouls, la température extérieure et le jour et l’heure. De grandes marques comme Garmin ont eu l’audace d’installer ce matériel à commande vocale sur le guidon. Ainsi vous courez moins de risques de vous perdre et vous orienterez mieux dans un circuit ou une compétition. En cas d’accident, les secours vous retrouvent plus rapidement.

Les compétiteurs en rentrant l’itinéraire dans leur GPS ont tout le loisir de l’étudier, de s’entraîner pour, avec ses montées, ses obstacles, de décider de quelles allures adopter sur chaque tranche.

Les appareils les plus performants intègrent des cartes et donnent la possibilité au cycliste d’accéder à Internet tout en pédalant. Certains créent même des rivaux virtuels afin de mettre le compétiteur dans l’ambiance et de le motiver pour l’entraînement.

 

Comment installer un compteur sur mon vélo ?  

La mise en place des compteurs vélos dépend de leur nature. Les modèles filaires sont positionnés à des endroits différents des versions sans fil ou GPS. En ce qui concerne les premiers, commencez d’abord par monter le collier de fixation sur le guidon. Il importe de bien dégraisser la partie du guidon qui viendra accueillir le compteur afin qu’il ne se détache pas ou bouge en route. Joignez-y le boîtier de l’écran et serrez le tout ou clipsez.

Fixez l’émetteur sur l’un des rayons de la roue avant, de préférence à mi-hauteur. Là aussi, cette partie requiert un nettoyage préalable afin que l’élément n’en glisse pas. Pour une telle surface métallique, de l’alcool semble plus efficace.

Ensuite, placez le récepteur à la fourche de la roue avant en suivant scrupuleusement les directives du constructeur, car mal positionné, il pourrait manquer de précision. Assurez-vous que l’émetteur et le récepteur s’alignent correctement. Pour un modèle filaire, branchez le câble au boîtier sur le guidon. Ne le laissez pas pendre, collez-le au cadre du vélo avec des morceaux de scotch.

Enregistrez ensuite les paramètres du vélo sur votre compteur à savoir le diamètre des roues. Vous assemblez le tout et allumez votre dispositif.

 

 

Où puis-je m’entraîner au cyclisme ?

En France, il existe différentes pistes cyclables pour les particuliers désirant juste faire quelques balades à vélo. Nous répertorions aussi des circuits adaptés pour ceux qui ont besoin de s’entraîner durement. Vous avez le choix entre 15 120 km d’itinéraires que vous pouvez consulter librement sur Internet. À part les pistes cyclables, les parcs et voies vertes, ainsi que les routes où peu de véhicules circulent constituent une bonne alternative. Si vous lisez une carte, vous reconnaissez les voies vertes en vert et les routes à faible trafic en orange.

Il faut tout de même faire attention, car certaines voies vertes rejoignent des routes où les automobilistes sont autorisés à circuler même en petit nombre. Donc si vous avez des enfants, faites bien attention.

Des trajets courts jusqu’aux plus longs où vous voyagez avec votre vélo y sont disponibles. Cela permet de faire du cyclotourisme avec l’aide de réseaux comme EuroVelo. Si la distance ne vous fait pas peur, lancez-vous par exemple de la Bretagne au Pays basque sur un sentier de 1200 km. Vous y découvrirez des châteaux et des décors rustiques.

Si vous êtes plus espaces verts et nature, pourquoi ne pas essayer l’itinéraire Paris – Mont-Saint-Michel ? De nombreux cyclistes s’émerveillent devant les rangs de fleurs de la Provence et de la Côte d’Azur.

Par contre, si vous voulez voir la mer, beaucoup recommandent le Tour de Manche ou les circuits des Pays de la Loire. Si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous pour découvrir du pays, prenez un vélo en plein Paris ou en Ile-de-France et lancez-vous.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...